•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'équipementier Fanatics prête main-forte au personnel médical

L'entreprise Fanatics se lance dans la production de blouses pendant la pandémie du nouveau coronavirus.

L'entreprise Fanatics se lance dans la production de blouses pendant la pandémie du nouveau coronavirus.

Photo : La Presse canadienne / Fanatics

Radio-Canada

L'entreprise qui fournit les équipements officiels des équipes du baseball majeur a annoncé suspendre sa production afin de fabriquer des blouses et des masques pour les travailleurs du domaine de la santé qui luttent en première ligne contre la pandémie de coronavirus.

Le propriétaire de Fanatics, Michael Rubin, a déclaré jeudi que son usine de fabrication à Easton, en Pennsylvanie, espérait produire jusqu'à un million d'items pour ainsi aider le personnel médical.

Un premier lot de blouses et de masques a déjà été produit avec le tissu des uniformes des Phillies de Philadelphie et des Yankees de New York.

Les vêtements seront distribués dans les États de New York et de la Pennsylvanie.

La crise sanitaire a contraint notre pays à être plus collaboratif, innovant et stratégique que jamais, a indiqué Rubin, qui porte aussi les chapeaux de copropriétaire des Devils du New Jersey et des 76ers de Philadelphie.

Dans une série de messages publiés sur Twitter, Rubin a félicité le commissaire des ligues majeures, Rob Manfred, d'avoir donné son feu vert au plan.

Les personnels des centres de santé aux États-Unis se sont plaints à plusieurs reprises de pénuries en matière d'équipement de protection lors du traitement de patients atteints de la COVID-19.

Un rapport publié jeudi a indiqué que des employés d'un hôpital de New York avaient même utilisé des sacs à ordures en plastique comme blouses pour travailler.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !