•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lance Stroll bientôt en sport électronique, Racing Point en arrêt forcé

L'usine de l'équipe Racing Point en bordure du circuit de Silverstone.

L'usine de l'équipe Racing Point en bordure du circuit de Silverstone.

Photo : You Tube

Radio-Canada

Le gouvernement britannique a ordonné la fermeture mercredi soir de toutes les entreprises jugées non essentielles, et l'usine de l'équipe F1 Racing Point a donc fermé ses portes.

Les défis que nous devons relever sont immenses et transcendent le sport. Ces décisions, nous les acceptons, car ce sont de bonnes décisions, a réagi le directeur général de l'équipe, Otmar Szafnauer.

Notre usine sera fermée pour les trois prochaines semaines au moins. Nous pourrons revenir au travail le 16 avril, mais ça, c'est si tout va bien. Il faut garder en tête que la situation évolue très vite.

Nous avons dû nous adapter très rapidement, indique M. Szafnauer, pour que le personnel puisse travailler de la maison, avec tous les outils nécessaires.

Les petites équipes en danger

Certaines structures plus fragiles budgétairement pourraient souffrir de l'arrêt du championnat de F1. C'est en tout cas l'avis de David Richards, ancien patron de l'équipe BAR, et aujourd'hui président de Motorsport UK.

Tout dépend comment le groupe Formula One gère la situation, a dit David Richards à l'agence PA. La F1 ne peut pas se permettre de perdre des équipes de fond de grille.

Des équipes comme Williams ou Racing Point pourraient souffrir, affirme M. Richards. J'espère que Liberty Media (dont le groupe Formula One est mandaté) saura agir en conséquence et aider les petites structures, comme le faisait Bernie Ecclestone en temps de crise.

Certaines structures n'ont pas les reins assez solides pour passer au travers de la crise actuelle, estime David Richards.

Les mécaniciens de Racing Point poussent la monoplace de Lance Stroll au circuit Catalunya de Barcelone.

Lance Stroll (Racing Point) lors des essais présaison à Barcelone

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli

L'équipe Racing Point possède maintenant de solides assises financières, et peut se concentrer sur la préparation d'un éventuel retour en piste.

Je dois admettre que nous pouvons compter sur l'engagement et la compréhension de nos partenaires commerciaux dans ces temps difficiles, affirme Otmar Szafnauer. Nous continuons à travailler pour être prêts quand la saison commencera.

Mais c'est vrai qu'il y a tant de facteurs que nous ne contrôlons pas, admet-il, et c'est pour cela que nous ne savons pas quand les choses reviendront à la normale.

En attendant que la situation revienne à la normale, Lance Stroll et Sergio Pérez se joindront à Max Verstappen et à Lando Norris, qui disputent déjà des courses virtuelles de F1.

En attendant, le championnat de F1 est devenu virtuel avec les efforts investis dans F1 Esports, et nos pilotes en feront partie d'ici quelques semaines., a révélé le directeur général de Racing Point.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !