•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : le CIO critiqué pour les tests positifs de deux boxeurs turcs

Des boxeurs s'affrontent, un en rouge, un en bleu, lors d'un tournoi à Londres.

Le tournoi de qualification en prévision des Jeux olympiques de Tokyo accueillait 350 boxeurs provenant de 40 pays.

Photo : Getty Images / James Chance

Radio-Canada

La Fédération turque de boxe accuse le Comité international olympique (CIO) d’avoir mis en péril la santé de ses athlètes lors d’une compétition présentée la semaine dernière, à Londres.

Le tournoi de qualification en prévision des Jeux olympiques de Tokyo accueillait 350 boxeurs provenant de 40 pays. La compétition a finalement été interrompue après trois jours en raison des inquiétudes liées à la pandémie de coronavirus.

Selon The Guardian, deux athlètes turcs et leur entraîneur auraient été déclarés positifs au coronavirus à leur retour à la maison.

Le président de la Fédération turque, Eyup Gozgec, prétend que ce tournoi n’aurait jamais dû avoir lieu et il prévoit même déposer une plainte formelle visant le CIO.

Alors que la planète entière prend des mesures draconiennes afin de combattre le virus, je suis déconcerté de voir que le CIO et le gouvernement britannique ont autorisé la tenue de cet événement, même si plusieurs d’entre nous avions des craintes et que la majorité des autres sports avaient arrêté leurs activités, a-t-il affirmé au journaliste du Guardian.

C’était irresponsable. Et conséquemment, malheureusement, trois membres de notre équipe ont reçu un résultat positif, a-t-il ajouté.

Gozgec estime aussi que les organisateurs ont causé des des ennuis financiers aux pays qui se sont déplacés pour l’événement.

Ils ont demandé à toutes les fédérations de boxes européennes d’effectuer un paiement total en avance et ils ont annulé l’événement après trois jours. Je crois sincèrement que le temps est venu pour le CIO de donner des réponses, a souligné le président de la Fédération turque. 

Avec les informations de Guardian

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !