•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tina Weirather tire sa révérence en souriant

Tina Weirather avec son globe de cristal

Tina Weirather avec son globe de cristal

Photo : Getty Images / Francis Bompard/Agence Zoom

Agence France-Presse

La skieuse alpine Tina Weirather, médaillée olympique et vice-championne du monde du super-G, a annoncé sur ses réseaux sociaux qu'elle mettait un terme à sa carrière à l'âge de 30 ans.

Tina Weirather n'avait pas l'âme à la tristesse en confirmant sa retraite, mercredi.

Toute bonne chose a une fin, sauf les saucisses qui en ont deux, commence l'athlète du Liechtenstein avec humour dans son message. Oui, c'est dit. J'annonce officiellement aujourd'hui que je suis une retraitée.

Je me souviens de mes débuts difficiles. À l'âge de 21 ans, j'avais déjà subi sept opérations au genou, donc laissez-moi remercier les médecins, ajoute-t-elle.

Weirather est issue d'une famille qui a été couronnée de succès alpins. Sa mère Hanni Wenzel détient deux couronnes olympiques, son père Harti Weirather est champion du monde et son oncle Andreas Wenzel est un double médaillé aux Jeux d'hiver.

D'ailleurs, la famille Weirather a obtenu 7 des 10 médailles olympiques remportées par le Liechtenstein en ski.

Je pense très fort à mes coéquipières, avec qui j'ai vécu en chemin tant de hauts et de bas, explique-t-elle. Merci au Liechtenstein et à la Suisse d'avoir si bien collaboré pour que je puisse me rendre aussi loin.

Spécialiste du super-G, Weirather a décroché la médaille de bronze aux Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, et l'argent aux Championnats du monde de 2017 à Saint-Moritz, en Suisse.

Ça aura été une chevauchée fantastique, l'aventure d'une vie. Tout ce que je suis aujourd'hui, je le dois au ski. Quinze ans après ma première course en Coupe du monde, je peux dire sans regret que j'ai tout donné, écrit-elle.

Merci à mes parents, je leur dois beaucoup, précise Weirather. Je leur ai causé du souci, et c'est à cause de moi s'ils ont des cheveux gris.

Je ne suis pas habituée à rester chez moi, alors je vais réfléchir à ce que je veux faire maintenant, conclut Weirather, en rappelant à ses commanditaires qu'elle aimerait continuer à les représenter.

La principale intéressée a également remporté deux globes de cristal du super-G, en 2017 et en 2018. Elle a signé 41 podiums, dont 9 victoires, en Coupe du monde.

Tina Weirather

Tina Weirather

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski alpin

Sports