•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Report des Jeux de Tokyo : une chronologie des déclarations du CIO

Il parle en conférence de presse.

Le président du CIO, Thomas Bach

Photo : presse canadienne

Radio-Canada

Il y a quelques jours à peine, le Comité international olympique (CIO) n'envisageait pas encore le report des Jeux de Tokyo et encourageait les athlètes à s'y préparer. Les choses ont rapidement changé. Retour sur ses déclarations des dernières semaines, et sur les critiques qu'il s'est attirées.

11 janvier

Le CIO publie ce communiqué à propos du tournoi de qualification olympique de boxe prévu à Wuhan, foyer de l'éclosion de coronavirus:

Nous avons connaissance des nouvelles à propos de cas de pneumonie à Wuhan. À l'heure actuelle, l'Organisation mondiale de la santé a indiqué que les autorités chinoises ont confirmé avoir écarté les virus SRAS et MERS, et il n'y a pas de confirmation qu'il y a transmission d'humain à humain.


15 février

Le conseil que nous avons reçu de l'Organisation mondiale de la santé, c'est qu'il n'y a pas lieu de prévoir un plan B, d'annuler ou de déplacer les Jeux, lance John Coates, président du comité de coordination des Jeux de Tokyo, en conférence de presse à Tokyo.


18 février

On est encore beaucoup trop loin (pour recommander de modifier le programme des Jeux), déclare le directeur du programme des urgences de l'Organisation mondiale de la santé, Mike Ryan.


25 février

Il pourrait y avoir une fenêtre de deux mois (pour décider du sort des Jeux).

Il faut faire face à ce nouvel ennemi. Dans ce délai, ils vont devoir se poser la question si c'est sécuritaire de se déplacer à Tokyo ou pas, dit l'avocat montréalais et membre du CIO Richard Pound.

Il parle en conférence de presse.

Richard Pound, avocat au cabinet Stikemann Elliott, membre du CIO et président fondateur de l'Agence mondiale antidopage

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Tout indique que tout se déroulera comme prévu. Que les athlètes soient assurés que le CIO ne leur fera pas courir de risque de se retrouver en pleine pandémie.

C'est une très, très grosse décision, et vous ne pouvez pas la prendre tant que vous n'avez pas des faits concrets. Il y a tant d'éléments à considérer, les saisons de sport, les programmations télé. Vous ne pouvez pas juste dire que vous les reportez en octobre.


27 février

Toshiro Muto, le président du comité d'organisation des Jeux de Tokyo, dit : À l'heure actuelle, la situation est, avouons-le, très difficile à prévoir, mais nous prendrons les mesures nécessaires pour que les Jeux olympiques et paralympiques soient sécuritaires.


28 février

Les préparatifs se poursuivent afin d'organiser des Jeux réussis cet été à Tokyo, et je veux rassurer les athlètes et les encourager à continuer à s'entraîner à plein régime pour ces Jeux qui seront selon nous très réussis, insiste le président du CIO, Thomas Bach.

Je vous parle du présent, et je ne veux pas rajouter de carburant à la flamme des rumeurs.


3 mars

Le porte-parole du CIO Mark Adams, après le premier jour du comité exécutif du CIO, dit : Les Jeux vont commencer le 24 juillet.


4 mars

Ni les mots annulation ou report n'ont été mentionnés, déclare Thomas Bach en conférence de presse. Je ne veux pas entrer dans la danse des suppositions (à propos de la possibilité que l'OMS confirme qu'il y a pandémie du coronavirus (ce qu'elle fera le 11 mars).


12 mars

Je crois que ce serait mieux de les repousser d'un an. Ce serait mieux que d'avoir des stades vides, lance le président américain Donald Trump.


13 mars

Le CIO et le comité d'organisation n'envisagent ni l'annulation ni le report, absolument pas, insiste le ministre japonais des Sports, Seiko Hashimoto, en rencontre de presse à Tokyo.

Tout le personnel à Lausanne travaillera de la maison à partir du 16 mars et jusqu'à nouvel ordre, à l'exception de quelques fonctions essentielles. Le Musée olympique fermera ses portes pour deux semaines, indique le même jour le CIO, par communiqué.


17 mars

Le CIO réitère sa volonté de présenter les Jeux de 2020, et à quatre mois des jeux, il n'y a pas lieu de prendre des décisions radicales, déclare le CIO. Toute supposition (sur ce qui pourrait arriver) serait contre-productive.

Le CIO encourage tous les athlètes à continuer à se préparer du mieux possible pour les Jeux.

L'ex-hockeyeuse Hayley Wickenheiser regarde la caméra.

Hayley Wickenheiser

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Hayley Wickenheiser, médaillée d'or olympique et membre du CIO, réagit ainsi: Je crois que la position du CIO, et son insistance, est insensible et irresponsable compte tenu de la situation mondiale.


18 mars

Thomas Bach, après un appel conférence avec les représentants des athlètes des comités olympiques nationaux, déclare: Nous continuerons de nous comporter de façon responsable dans l’intérêt des athlètes.

Matthew Pinsent, médaillé d'or en aviron, lui répond: Désolé, M. Bach, mais vous êtes sourd. Les directives de sécurité (sans compter les directives gouvernementales de confinement) sont incompatibles avec les besoins d'entraînement des athlètes.


19 mars

Nous ne vivons pas dans notre bulle ou sur une autre planète, dit Thomas Bach en entrevue au New York Times. Bien sûr que nous envisageons plusieurs scénarios.

Nous voyons des athlètes trouver des moyens inventifs pour s'entraîner à la maison. C'est une situation unique qui demande des solutions uniques.

Sandi Morris, médaillée olympique au saut à la perche, a cette réplique: Ce qui me fâche le plus, c'est que le CIO a l'air de faire ce qu'il veut, peu importe ce que pensent les athlètes.


20 mars

Dans une lettre au Comité olympique américain, le président de USA Swimming, James Hinchey, plaide pour un report des Jeux.

Tous les athlètes vivent des perturbations inimaginables à quelques mois des Jeux olympiques, ce qui remet en question l'authenticité d'une compétition équitable pour tous, écrit-il. Nos athlètes subissent une grande pression, du stress, de l'anxiété et leur santé mentale de même que leur bien-être devraient être nos principales priorités.

Le directeur général de Natation Canada, Ahmed El-Awadi, donne son appui à Hinchey, sans toutefois demander le report des Jeux: Dire aux athlètes de se préparer à participer à des Jeux olympiques durant une pandémie mondiale soulève de sérieuses questions.

Nous tenons en grande estime les opinions de nos confrères et consœurs de USA Swimming, poursuit-il, et nous partageons plusieurs de leurs inquiétudes concernant entre autres la santé, la sécurité et le bien-être de nos athlètes, tant physiquement que mentalement, et la sécurité de la communauté en général.

Nous avons besoin de plus d'avis d'experts que nous avons maintenant. Il n'y a pas lieu de prendre une décision (tout de suite), car les Jeux sont dans quatre mois, dit pour sa part Susanne Lyons, présidente des comités olympiques et paralympiques américains.


22 mars

Il y a une augmentation drastique de cas et de nouveaux foyers de contamination de COVID-19 dans plusieurs pays dans différents continents, reconnaît le CIO.

En collaboration avec le comité d'organisation des Jeux, les autorités japonaises, et la Ville de Tokyo, le CIO va commencer à avoir des discussions approfondies à propos de la propagation du virus et de son impact sur les Jeux, incluant la possibilité d'un report.

Le CIO est sûr de pouvoir finaliser ces discussions d'ici les quatre prochaines semaines.


22 mars

Le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC), appuyés par leurs commissions des athlètes, leurs organismes nationaux de sport (ONS) et par le gouvernement du Canada, ont pris la décision difficile de ne pas envoyer d’équipes canadiennes aux Jeux olympiques et paralympiques au cours de l’été 2020, annonce le Canada, ce qu'aucun pays n'a encore fait.


23 mars

C'est clair que les Jeux n'auront pas lieu en juillet. Préparez-vous pour des Jeux en 2021, écrit à ses athlètes Ian Chesterman, chef de l'équipe olympique australienne.

Richard Pound, en entrevue au quotidien américain USA Today, indique que la décision de reporter les Jeux de Tokyo a été prise: Les paramètres précisant le report n'ont pas encore été déterminés, mais les Jeux ne commenceront pas le 24 juillet, ça, c'est ce que je sais.


24 mars

Le président du CIO, Thomas Bach, a dit qu'il était d'accord à 100 %, et nous avons convenu d'organiser les Jeux de Tokyo au plus tard à l'été 2021, déclare le premier ministre japonais Shinzo Abe.

Pour présenter des Jeux dans leur entièreté et pour prouver que la race humaine aura battu la propagation du coronavirus.

Ils se tiennent debout lors d'une conférence de presse. Derrière eux, le logo des Jeux olympiques de Tokyo 2020.

La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, le président du comité organisateur des Jeux de Tokyo Yoshiro Mori, le président du Comité international olympique, Thomas Bach, et le premier ministre japonais, Shinzo Abe

Photo : Getty Images / BEHROUZ MEHRI

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Sports