•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jeux olympiques de Tokyo sont reportés à 2021

Jeux olympiques de Tokyo 2020

Photo : Getty Images / KAZUHIRO NOGI/AFP

Radio-Canada

Le Japon et le Comité international olympique (CIO) se sont entendus mardi pour reporter les Jeux de Tokyo à 2021, à cause de la pandémie de coronavirus.

J'ai proposé de les reporter d'environ un an et le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a accepté à 100 %, a expliqué le premier ministre japonais Shinzo Abe au terme d'un entretien téléphonique avec M. Bach.

Le premier ministre Abe a ajouté devant les caméras de télévision que les Jeux reportés seront le témoignage de la défaite du virus.

En tenant compte des informations provenant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le président du CIO et le premier ministre japonais ont conclu que les Jeux de la XXXIIe olympiade devaient être reportés au-delà de 2020, mais au plus tard à l'été 2021, pour garantir la santé des athlètes, de tous les gens impliqués dans l'organisation des Jeux et de la population, peut-on lire dans un communiqué publié par le CIO.

Les conséquences financières ne sont pas la priorité, il s'agit de protéger des vies.

Thomas Bach, président du CIO

On ne sait pas précisément quand ils seront reportés, mais ils n'auront pas lieu en 2022, contrairement à ce qui a été suggéré afin de recréer exceptionnellement la formule annuelle olympique hiver-été qui a été la norme jusqu'en 1992. De nouvelles dates feront l'objet de discussions entre la Commission de coordination du CIO et le comité d'organisation de Tokyo, a précisé M. Bach.

L'image de marque des Jeux reste la même : ils s'appelleront JO 2020.

Ce report sera une première pour des Jeux olympiques de l'ère moderne en temps de paix. Auparavant, seules les deux guerres mondiales du 20e siècle avaient entraîné le report technique, puis l'annulation des Jeux.

Comparer ce report des JO avec les annulations en raison des deux Guerres mondiales n'est pas une bonne chose si l'on considère les souffrances générées par la guerre durant tant d'années. Ce que l'on peut dire, c'est que cette pandémie est une crise sans précédent pour l'humanité. Et c'est un défi sans précédent pour les Jeux olympiques.

Thomas Bach

C'est un énorme coup dur pour la ville de Tokyo et le Japon, qui se préparaient minutieusement depuis des années à accueillir le plus grand événement sportif de la planète du 24 juillet au 9 août, suivis des Jeux paralympiques du 25 août au 6 septembre.

Les autorités japonaises et le CIO ont été longtemps réticents à envisager officiellement de modifier le calendrier des JO.

Sous la pression de plusieurs poids lourds du monde du sport, dont les influentes fédérations américaines d'athlétisme et de natation, le CIO a annoncé dimanche qu'il se donnait quatre semaines pour décider d'un éventuel report de l'échéance olympique.

Le Canada et l'Australie avaient déjà annoncé qu'ils n'enverraient aucun athlète aux JO s'ils devaient avoir lieu cet été.

Les manifestations de divergence devenaient de jour en jour plus fortes avec la propagation inexorable du coronavirus, apparu en Chine à la fin de 2019 et qui sévit désormais massivement ailleurs dans le monde, notamment en Europe.

Pour la première fois lundi, Shinzo Abe a reconnu que la décision d'un report pourrait devenir inévitable, si cela devenait difficile, en tenant compte en priorité des athlètes.

L’ancienne hockeyeuse canadienne Hayley Wickenheiser, première membre du CIO à avoir critiqué son instance pour avoir trop attendu pour reporter les Jeux, voit dans cette annonce le message que les athlètes méritaient d’entendre.

À tous les athlètes : reprenez votre souffle, regroupez-vous, prenez soin de vous et de vos familles. Votre moment viendra.

Hayley Wickenheiser sur Twitter

Une décision bien reçue

Dans un communiqué, le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC), qui avait été le premier à se retirer des Jeux olympiques de 2020, se sont réjouis de la décision du CIO.

Le COC et le CPC désirent remercier le président Thomas Bach, le premier ministre Abe Shinzo et le comité d’organisation de Tokyo 2020 pour avoir pris cette décision et respecté son engagement de protéger la santé et la sécurité des athlètes et de la communauté mondiale, peut-on lire.

Le Comité olympique et paralympique américain estime pour sa part que le report des Jeux de Tokyo était la bonne chose à faire.

Cet été, les Jeux étaient censés constituer l'aboutissement de votre travail acharné et du rêve de votre vie, mais faire marche arrière par rapport à la compétition pour prendre soin de nos communautés et de chacun est la bonne chose à faire, a écrit la directrice générale Sarah Hirschland dans une lettre adressée aux athlètes.

C'est la volonté des athlètes et nous sommes sûrs que cette décision va donner aux athlètes, aux officiels et aux bénévoles un peu de répit et de clarté dans cette situation inédite et incertaine, a réagi la Fédération internationale d’athlétisme (World Athletics), dont le président, Sebastian Coe, avait appelé au report des JO plus tôt cette semaine.

Cette nouvelle est crève-cœur pour nos nombreux amis au Japon qui avaient magnifiquement préparé ce qui sera des Jeux exceptionnels, a déclaré le président du Comité olympique britannique, Hugh Robertson, qui avait supervisé les JO de 2012 à Londres lorsqu'il était ministre des Sports.

Le CIO n'avait pas d'autre option dans les conditions actuelles que de prendre cette décision. Mais le plus important pour les athlètes, bien plus encore que la gloire olympique, c'est de se préserver eux-mêmes, leurs amis et leur famille dans cette période profondément inquiétante.

Hugh Robertson, président du Comité olympique britannique

Le président du Comité national olympique français (CNOSF), Denis Masseglia, a indiqué que le report des Jeux de Tokyo à 2021 était selon lui raisonnable, prudent, probablement la meilleure des options. La décision a l'immense mérite de mettre fin à l'incertitude.

Le Comité national olympique allemand (DOSB), très critique du CIO dernièrement pour son attentisme, a salué une décision juste et d'une importance énorme.

Par ailleurs, le relais de la flamme olympique, qui devait débuter jeudi, a aussi été reporté. Le nouveau calendrier du relais ne sera annoncé qu'une fois les nouvelles dates des Jeux arrêtées, a précisé le comité organisateur.

La COVID-19 avait fait au moins 16 961 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi mardi à partir de sources officielles. Plus de 386 350 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 175 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

Radio-Canada se prépare à des Jeux en 2021

Maintenant que le report des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo nous a été confirmé, nous sommes en train d’évaluer l’impact et d’amorcer les préparatifs pour permettre aux Canadiens de suivre ces Jeux en 2021, a indiqué par communiqué François Messier, directeur général Productions et Sports à Radio-Canada, diffuseur officiel des Jeux olympiques au pays.

Deux scénarios probables

Printemps ou été 2021? Ce sont les deux seules options qui s'offrent au CIO pour les Jeux de Tokyo.

Le printemps pourrait constituer une bonne période en termes de conditions météorologiques, évitant ainsi les fortes chaleurs qui ont conduit le CIO à déplacer le marathon et la marche de Tokyo à Sapporo.

Mais nous allons nous heurter au printemps à la fin des grands championnats dans les sports collectifs, dont le soccer en Europe, explique Christophe Dubi, directeur des JO au CIO.

Repousser les JO de neuf mois ou d'un an ne représente cependant pas une énorme différence même si, pour un responsable de fédération, les dédommagements à verser ou les nouveaux frais occasionnés seront probablement moins élevés si les JO ont lieu au printemps plutôt qu'en été.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Sports