•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le COJO de Tokyo étudie plusieurs scénarios, du report au huis clos

Les anneaux olympiques devant le stade olympique de Tokyo

Les anneaux olympiques devant le stade olympique de Tokyo

Photo : Getty Images / Toshifumi Kitamura

Radio-Canada

Le comité d'organisation des Jeux de Tokyo a commencé à travailler sur des plans au cas où les Jeux seraient reportés.

Selon l'agence de presse Reuters, qui cite plusieurs sources lui imposant leur anonymat, le comité étudie plusieurs scénarios, même si le gouvernement japonais reste ferme sur la tenue des compétitions aux dates prévues.

Finalement, on nous a demandé de faire une simulation, en cas de report, a révélé une des sources de l'agence Reuters. Nous élaborons des plans de remplacement [...] en examinant différents délais de report.

Nous avons des plans B, C, D, qui envisagent des reports différents, avec des estimations de ce que ça pourrait coûter. Certains membres du COJO proposent un report de 30 à 45 jours, précise la source.

Une autre source de Reuters a dit que des reports d'un ou de deux ans étaient également envisagés.

Parmi les autres scénarios étudiés, il y a le huis clos ou la réduction de la taille des Jeux.

Ni le CIO, ni le comité d'organisation de Tokyo 2020, ni le gouvernement japonais n'ont voulu confirmer ces informations à l'agence Reuters.

À côté de la plaque

Après avoir dit qu'un report était inéluctable, le président de la Fédération française d'athlétisme (FFA) s'est prononcé en faveur du report des JO de 2020.

C'est dans un entretien à France Télévisions qu'André Giraud, président de la FFA, a ajouté le nom de sa fédération à celles voulant le report des Jeux de Tokyo.

Il me semble, comme à beaucoup de présidents de fédérations, impensable de pouvoir tenir ces Jeux aux dates prévues. [...] La raison doit l'emporter, a soutenu M. Giraud. La priorité doit être la santé de tout le monde, en particulier celle des athlètes.

Il faut avoir le courage de prendre des décisions. On gérera les autres problèmes ensuite.

André Giraud, président de la Fédération française d'athlétisme

André Giraud n'a pas hésité à dire que le président du CIO avait été totalement à côté de la plaque dans sa dernière sortie publique.

Dans un entretien au New York Times, M. Bach a affirmé que, malgré la pandémie, il n'y avait aucune urgence à prendre une décision, à plus de quatre mois de la cérémonie d'ouverture.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Sports