•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Distanciation sociale : Serena Williams partage son expérience d'anxiété

Serena Williams

Serena Williams

Photo : Getty Images / Tom Dulat

Radio-Canada

L'Américaine de 38 ans pensait que le confinement serait comme des vacances à la maison, mais elle est devenue très anxieuse.

Williams a partagé ce qu'elle vit en ce temps de pandémie de COVID-19 dans une série de courtes vidéos sur les réseaux sociaux.

Au début, je me suis dit que ça ne me toucherait pas. Puis des tournois de tennis ont été annulés, à commencer par Indian Wells. J'ai d'abord pensé que ce serait des vacances, mais tout ce qui arrive maintenant me rend hyper anxieuse, admet-elle.

Cela fait deux semaines que je me suis éloignée de tout le monde, et chaque petite chose anormale me stresse. Et quand j'écris me stresse, je veux dire que je suis vraiment à cran.

Des experts ont déjà invité la population à porter une attention particulière à leur santé mentale au cours de la pandémie de coronavirus.

Dès que quelqu'un éternue ou tousse à côté de moi, je deviens folle, affirme Williams. J'évite tout le monde, même ma fille.

Quand elle tousse, je fais les gros yeux, je me fâche, et ça me rend triste. Je ne sais pas quoi faire pour la protéger, et au lieu d'être relax chez moi, je suis super stressée, conclut l'Américaine.

Serena Williams avec sa fille Alexis Olympia Ohanian

Serena Williams avec sa fille Alexis Olympia Ohanian

Photo : Associated Press / Chris Symes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !