•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Lucas revient à la boxe avec Eye of the Tiger Management

Éric Lucas

Éric Lucas

Photo : Radio-Canada

Jean-François Chabot

Quatre ans et demi après la fin de son association avec InterBox, Éric Lucas remonte dans l’arène de la boxe professionnelle à titre d’ambassadeur et de responsable du développement d'Eye of the Tiger Management (EOTTM).

Dans un communiqué officiel diffusé jeudi matin, le grand patron d'EOTTM, Camille Estephan, et son directeur général, Antonin Décarie, se sont tous deux réjouis de l’arrivée dans leurs rangs de l’ancien champion WBC des super-moyens.

Je suis content. Je ne prévoyais pas revenir dans le milieu de la boxe à court terme. Après un appel et une rencontre avec Camille, on est arrivés à la conclusion que l’on pourrait travailler ensemble et que je pourrais lui apporter quelque chose, a d'emblée dit Lucas, joint chez lui par Radio-Canada Sports.

Aujourd’hui âgé de 48 ans, Éric Lucas s’engagera à temps plein dans le développement de cette équipe qui comprend déjà une vingtaine de boxeurs et boxeuses, incluant de nombreux Québécois, un facteur important à ses yeux.

Je vais travailler avec Camille pour le conseiller dans le choix des combats et des adversaires. J’irai aussi à la rencontre des boxeurs à l’entraînement dans les gymnases pour parler avec eux. Un regard de l’extérieur peut offrir des solutions auxquelles l’entraîneur n’avait pas pensé. Je vais aussi participer à la promotion des événements. Je porterai plusieurs chapeaux en essayant de générer du succès pour l’entreprise.

Éric Lucas, ambassadeur et responsable du développement, EOTTM

Lucas se trouvera ainsi en pays de connaissance, à œuvrer avec des gens qu’il a côtoyés en tant que boxeur professionnel.

Son entrée en fonction est immédiate. Pendant que le monde du sport est à l'arrêt à cause du coronavirus, il compte se remettre dans le bain en regardant des vidéos de combats.

Pour être honnête, je n’ai pas suivi la boxe assidûment ces dernières années. Comme un partisan normal, j’étais parfois présent aux combats ou j'en regardais certains à la télé, mais je sens que je ne suis pas à jour, a conclu Lucas.

Après de brèves incursions dans le domaine de la restauration, notamment en tant que propriétaire d’un petit café à Magog, Lucas travaillait comme camionneur depuis un peu plus d’un an.

Il agit encore à titre de porte-parole pour la chaîne de restaurants La Cage, de même que pour un concessionnaire automobile en Estrie.

Lexson Mathieu vêtu d'un col roulé noir en conférence de presse.

Lexson Mathieu

Photo : Courtoisie EOTTM / Vincent Ethier

Nouveau pacte pour Lexson Mathieu

Camille Estephan a également annoncé que le boxeur super-moyen Lexson Mathieu (8-0, 7 K.-O.) avait signé une nouvelle entente avec son groupe.

Âgé de seulement 20 ans, Mathieu a mis la main sur le titre vacant NABF le 7 décembre dernier au Centre Bell, en l’emportant par arrêt de l’arbitre face au Mexicain Rolando Paredes (16-9-2, 11 K.-O.).

En plus de disposer d'un impressionnant taux de victoires avant la limite (87,5 %), le boxeur originaire de Québec, maintenant résident de Montréal, s’est souvent montré expéditif, comme en témoigne son total de 24 rounds de boxe pour ses huit premiers combats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports