•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Les essais olympiques canadiens de canoë de vitesse annulés

Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent

Laurence Vincent-Lapointe et Katie Vincent

Photo : Zsuzsanna Vekassy/Canoe-Kayak Canada

Radio-Canada

Canoë Kayak Canada (CKC) a annoncé l'annulation de ses essais olympiques et paralympiques de canoë de vitesse samedi, prévus à Gainesville, en Géorgie, du 16 au 19 avril, en raison de la recommandation du gouvernement fédéral d'éviter tout déplacement non essentiel à l'extérieur du pays en raison de l'épidémie de COVID-19.

« Nous reconnaissons que cela est une décision terriblement décevante pour les pagayeurs et entraîneurs qui se sont entraînés et qui se préparent depuis des mois et des années pour être au sommet de leur forme à ces essais. Bien que la décision ait été difficile à prendre, CKC considère que c’était la bonne décision pour la sécurité de notre communauté de pagayeurs et pour le public en général », peut-on lire dans le communiqué de la fédération.

Canoë Kayak Canada ajoute qu'elle mettra fin « au cours des prochains jours » de manière progressive au camp d'entraînement de son équipe de vitesse, qui a lieu à Indian Harbor Beach, en Floride, afin que les athlètes, les entraîneurs et le personnel puissent rentrer au Canada.

« C’était une décision extrêmement difficile à prendre pour l’équipe de direction à CKC, a estimé Graham Barton, directeur technique de CKC. J’étais présent dans les environnements d'entraînement et j’ai pu voir de mes yeux le dévouement et l’engagement de nos athlètes, mais ce que j’admire le plus est leur professionnalisme, leur compréhension et leur conviction qu’en tant qu’équipe, nous devons faire ce qu’il y a de mieux pour la santé et la sécurité de tous. »

La fédération nationale n'a pas indiqué comment elle remplacera ses essais nationaux, mais elle relève que les athlètes « doivent s'attendre à ce que des modifications soient faites aux critères de sélection olympique et paralympique actuellement publiés. »

Suspendue le 13 août 2019 après un test positif au ligandrol puis blanchie par la Fédération internationale de canoë (ICF), la multiple championne du monde Laurence Vincent-Lapointe est un des plus sérieux espoirs de médailles pour le Canada à Tokyo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Canoë-kayak

Sports