•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Woods espère toujours être des Jeux de Tokyo

Gros plan du visage d'un cycliste

Michael Woods

Photo : Getty Images / Miguel Riopa

Mariève Bégin

Michael Woods était encore sous le choc vendredi, au lendemain d'une opération pour réparer le fémur qu'il s'est fracturé la veille au Paris-Nice. Le cycliste canadien ne pourra pas marcher pour environ un mois et demi, mais ne renonce pas encore aux Jeux olympiques de Tokyo, grand objectif de sa saison.

J’ai un peu de douleur... Pas très heureux de ce qui s’est passé, a balbutié Woods en entrevue avec Radio-Canada Sports, tentant d’amoindrir sa déception évidente.

Il peut bien avoir une impression de déjà-vu : il s’était également fracturé le fémur avant les Jeux de Rio, en 2016.

J’ai fracturé ma jambe gauche en 2016, et j’ai fracturé ma jambe droite hier. À mon avis, cette fracture est plus grave, ajoute-t-il. J’ai eu une opération hier soir et, avec l’autre, j’étais capable de continuer de rouler sur mon vélo, mais en ce moment, je ne suis pas capable de marcher. 

Les médecins de l’hôpital Lyon Sud, en France, où il a été opéré, ont tout de même affirmé que l’intervention s’était bien déroulée et qu'il était probable qu’il fasse une belle récupération.

Du temps pour lui

Aucun plan de rééducation n’a été mis en place pour l’instant.

Après sa chute douloureuse, encore fraîche dans sa mémoire, le cycliste de 33 ans ne veut pas s’avancer quant à ses plans en vue de Tokyo.

Je veux juste prendre du temps pour réfléchir et passer du temps chez moi avec ma famille... Après 2-3 semaines, je vais parler avec mon équipe et mes entraîneurs pour faire un plan pour mon retour, confie-t-il.

Mais le rêve olympique, à quatre mois des Jeux de Tokyo, tient toujours pour le médaillé de bronze des Championnats du monde en 2018.

En ce moment, j’espère que je peux les faire, mais je ne sais pas. En ce moment, c’est dur de dire ce que je peux faire parce qu’il faut prendre 2-3 semaines pour réfléchir un peu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme

Sports