•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le président de la Fédération américaine de soccer démissionne

Une joueuse de soccer se fait féliciter par un homme en veston.

Megan Rapinoe et Carlos Cordeiro lors de la finale de la Coupe du monde de soccer en juillet 2019

Photo : Getty Images / Elsa

Radio-Canada

Le président de la Fédération américaine de soccer (USSF) Carlos Cordeiro a présenté sa démission, jeudi soir, après avoir dû s’excuser pour des propos tenus dans des documents de cour déposés dans le cadre du litige qui l’oppose à l’Association des joueuses de l’équipe nationale.

Les mots inscrits dans les documents de cour déposés cette semaine ont causé beaucoup de tort aux extraordinaires joueuses de notre équipe nationale féminine, qui méritent mieux que cela, a déclaré M. Cordeiro dans sa lettre de démission. C'était inacceptable et impardonnable. Je n'ai pas eu l'occasion de lire les documents en entier avant qu'ils soient déposés en cour, et j'assume cette erreur.

La vice-présidente Cindy Cone, une ancienne joueuse de l'équipe nationale, devient la première présidente de l'histoire de la fédération.

Au début de la semaine, les avocats de l'USSF affirmaient que le jeu de l’équipe féminine ne peut se comparer à celui des hommes, entre autres, parce qu’elles sont moins rapides et moins fortes.

M. Cordeiro s’est excusé dans un communiqué publié mercredi en affirmant que ces propos ne reflètent pas les valeurs de la fédération ni l’admiration que nous portons aux membres de l’équipe nationale féminine. Nos joueuses sont incroyablement talentueuses et travaillent sans relâche, comme elles l’ont démontré plus d’une fois en gagnant des Championnats du monde et des médailles olympiques.

Avant sa démission, Carlos Cordeiro affirmait avoir réclamé des changements à la firme d’avocats qui représente la fédération. Selon lui, le débat légal devait se faire dans le respect des joueuses de l’équipe nationale, mais aussi de toutes les autres athlètes féminines.

Il faut savoir que l’un des commanditaires importants de l'USSF l'a critiquée publiquement. Coca-Cola, qui commandite aussi la Coupe du monde de soccer, a jugé les propos inacceptables et offensants. Selon le Wall Street Journal, l’entreprise aurait même réclamé de rencontrer rapidement la fédération.

L’avocate qui représente l’Association des joueuses, Molly Levinson, avait déclaré que les arguments avancés par la fédération étaient ridicules et auraient pu être tenus par des hommes des cavernes. Selon elle, l’argument selon lequel un joueur a plus de responsabilités (qu’une joueuse) est simplement sexiste et démontre toute la discrimination sur le genre (dont sont victimes les femmes) et qui nous a menée à porter plainte devant les tribunaux.

Elle rappelle que le procès doit commencer le 5 mai prochain. Pour le moment, les deux parties sont en médiation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports