•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les boxeurs canadiens dans l’incertitude après l’annulation de leurs qualifications olympiques

Deux boxeurs s'affrontent.

Christopher Guerrero (en bleu) face à Wyatt Sanford

Photo : Courtoisie Boxe Canada - Virgil Barrow

Jean-François Chabot

Les 13 espoirs olympiques canadiens en boxe (5 femmes et 8 hommes) se retrouvent les pieds dans le vide à la suite de l’annulation, mercredi, des qualifications continentales qui devaient avoir lieu en Argentine du 26 mars au 3 avril.

Le Comité international olympique (CIO) a pris cette décision à la suite de l’annonce faite par le gouvernement argentin de restreindre la tenue d’événements internationaux sur son territoire dans le but de contrer l’éclosion de la COVID-19.

Joint par Radio-Canada Sports, le directeur haute performance de Boxe Canada, Daniel Trépanier, a parlé d’un dur coup, surtout pour les athlètes directement touchés.

C’est sûr que c’est un choc. Mais c’est comme ça dans tous les sports en ce moment. Il y a un doute dans l’esprit de tout le monde. Il y a une explosion du phénomène partout dans le monde. En Europe, il y a des compétitions à huis clos partout. Il est trop tôt pour émettre des hypothèses pour la suite des choses.

Une citation de :Daniel Trépanier, directeur haute performance de Boxe Canada

Il mentionne que du côté de Boxe Canada, on souhaite rester concentré et s’assurer d’avoir toutes les informations en main advenant l'annonce d'une date et d'un nouveau site pour la reprise du rendez-vous.

Partout en Amérique, les pays sont sur la même longueur d’onde. Aucun ne possède un avantage sur les autres. Quand on a annoncé la nouvelle à nos boxeurs, tout le monde était sous le choc, mais la plupart d’entre eux s’y attendaient, a ajouté Trépanier.

Trois galas annulés à Montréal

En raison des craintes liées au coronavirus, trois galas de boxe qui devaient se tenir ce mois-ci, à Montréal, ont été annulés mercredi.

L'annonce a été faite par la Régie des alcools, des courses et des jeux à la suite de la recommandation de la Direction régionale de santé publique de Montréal.

Les événements en question devaient être présentés au casino les 12, 14 et 21 mars.

La Régie mentionne qu'elle suivra la situation de près et qu'elle compte statuer rapidement au sujet des événements prévus au-delà du 21 mars.

Le 28 mars, Artur Beterbiev doit être en vedette lors d'un gala au Centre Vidéotron à Québec.

(La Presse canadienne)

Attente et incertitude

Les répercussions sont immédiates pour les pugilistes canadiens déjà réunis à Montréal depuis quelques jours pour le camp préparatoire à ces qualifications, tenu à l’Institut national du sport (INS).

Plusieurs de nos athlètes viennent d’ailleurs au Canada. Ils ont loué et payé pour des appartements sur Airbnb pour la durée du camp. Nous devions partir à destination de Buenos Aires à la fin de la semaine prochaine. La plupart d’entre eux vont donc rester à Montréal jusqu’à la fin prévue du camp, a-t-il précisé.

Ils sont accrochés dans un vestiaire.

Gants et casques de boxe

Photo : Associated Press / Sakchai Lalit

Il était déjà prévu qu’un médecin vienne s’entretenir avec les boxeurs, jeudi, pour leur parler du coronavirus et des mesures à prendre et à respecter pour éviter une possible infection durant leur séjour en Argentine.

Étant donné l’évolution de la situation sur la scène mondiale, les informations ne seront pas vaines.

Au début du mois de février, le CIO avait déplacé les qualifications continentales d’Asie et d’Océanie de Wuhan, en Chine, berceau de l’éclosion de la COVID-19, vers Amman, en Jordanie, où les finales ont lieu.

L’Afrique a déjà tenu ses qualifications continentales entre le 20 et le 29 février, tandis que celles des Européens doivent avoir lieu à Londres, en Angleterre, du 14 au 24 mars.

Le Comité olympique canadien et Boxe Canada restent en communication avec les responsables du CIO pour le tournoi à Tokyo dans l’attente de nouvelles pour une possible relocalisation du tournoi de qualification des Amériques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !