•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ligues nord-américaines limitent l'accès aux vestiaires en raison du coronavirus

 Il entre dans le vestiaire.

Le gardien Frederik Andersen des Maple Leafs de Toronto

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Radio-Canada

Quatre grandes ligues sportives nord-américaines limitent l’accès aux vestiaires de toutes leurs équipes en raison de l’épidémie de coronavirus.

Le baseball majeur, la MLS, la NBA et la LNH ont annoncé dans un communiqué commun lundi que seuls les joueurs et les employés indispensables aux équipes et aux installations des équipes auront désormais accès aux vestiaires. Les ligues soulignent avoir pris cette décision avec les recommandations d'experts en maladies infectieuses et en santé publique.

L’accès des médias sera conservé, en des endroits désignés, hors des vestiaires, peut-on également lire dans le communiqué. Ces changements temporaires prendront effet dès les entraînements et les rencontres de demain [mardi]. Nous allons continuer de surveiller la situation de très près et de prendre les mesures nécessaires au maintien d’un environnement sûr et accueillant.

Le Canadien de Montréal, entre autres organisations, avait déjà mis des mesures en place dès lundi.

Le milieu des médias a notamment réagi par l’intermédiaire de sept regroupements de journalistes, qui ont demandé une collaboration continue entre les équipes et les médias.

Nous comprenons que des précautions peuvent être nécessaires au nom de la santé publique, ont indiqué les dirigeants de ces regroupements dans une déclaration commune. Nous avons l’intention de travailler avec les différentes ligues, équipes et écoles que nous couvrons pour que les milieux de travail demeurent sécuritaires. Nous devons également faire en sorte que l’accès aux vestiaires, que nous avons négocié au fil des décennies, aux joueurs, aux entraîneurs et au personnel ne soit pas inutilement limité à court ou à long terme.

De nombreux événements sportifs ont déjà été perturbés en raison de l’épidémie. L’Italie a notamment suspendu son championnat de soccer jusqu’à nouvel ordre, et le tournoi de tennis d’Indian Wells a été annulé, tout comme le mondial de hockey féminin qui devait se tenir en Nouvelle-Écosse.

Pas de grands rassemblements au domicile des Sharks

Le coronavirus pourrait déjà avoir des répercussions sur le voyage du Tricolore en Californie, du 15 au 19 mars. La direction de la santé publique du comté de Santa Clara, où est située la ville de San José, interdira les rassemblements publics du 11 au 31 mars.

Selon une directive publiée lundi soir, tout rassemblement d’au moins 1000 personnes sera interdit sous peine d’amende ou d’emprisonnement dans l’optique de limiter la propagation du coronavirus. Le CH doit affronter les Sharks le 19 mars.

Le domicile des Sharks doit accueillir deux autres rencontres au cours de la période visée, soit contre les Bruins, le 21 mars, et contre les Coyotes, le 29. De nombreux spectacles sont également au programme. Les Earthquakes de San José, dans la MLS, doivent aussi disputer une rencontre chez eux le 21 mars.

Les Sharks n’ont pas encore confirmé si les matchs auront lieu comme prévu, mais devant des gradins vides, s’ils seront remis à plus tard ou s’ils seront joués ailleurs. Dans un communiqué, la société-mère de l'équipe a indiqué qu'elle se plierait aux exigences du comté.

Aucun événement n'est prévu au SAP Center d'ici le 17 mars, peut-on y lire. Nous nous pencherons sur chaque événement au programme pour le reste du mois, et nous ferons des annonces en ce sens dans les prochains jours.

Dans sa directive, l'autorité de la santé publique du comté précise avoir recensé 43 cas de coronavirus sur son territoire, dont un décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports