•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : des mesures préventives au tennis; le GP de Bahreïn à huis clos

Il rencontre des admirateurs à la sortie du terrain.

Rafael Nadal

Photo : afp via getty images / YASSER AL-ZAYYAT

Radio-Canada

De nouvelles mesures pour freiner la progression du coronavirus ont été annoncées par l'ATP et la WTA, dimanche, tandis que les organisateurs du GP de Bahreïn présenteront la course sans spectateurs.

Avant les tournois de tennis d'Indian Wells et de Miami, l'ATP et la WTA ont conjointement annoncé la mise en place de mesures préventives afin de contrer l'épidémie de coronavirus.

Les joueurs et les mascottes ne se tiendront pas la main lorsqu'ils pénétreront sur le court. Les ramasseurs de balle seront gantés et ne manipuleront ni les serviettes ni les boissons des joueurs pendant les matchs.

Les joueurs sont quant à eux invités à ne pas faire cadeau de leurs serviettes, bandeaux, maillots comme ils ont parfois l'habitude de le faire en les jetant dans le public. Il leur est également demandé de ne pas accepter de stylos, balles de tennis, chandails et autres objets à signer.

« La santé et la sécurité des joueurs, des partisans et du personnel des tournois sont primordiales. Et comme l'épidémie de la COVID-19 progresse, ce sont des précautions de bon sens que nous devons prendre », ont indiqué l'ATP et la WTA, qui assurent « continuer à collaborer avec les autorités de santé publique à mesure que la situation évolue à l'échelle mondiale ».

Les deux instances ont ajouté que ces mesures resteront en vigueur pour les tournois devant se dérouler « tout au long du printemps ».

Vendredi, les organisateurs du tournoi d'Indian Wells, qui débute mercredi pour les dames et jeudi pour les hommes, avaient déjà annoncé des mesures de précaution.

Ils ont assuré que les bénévoles chargés de prendre les billets aux entrées seront également gantés, tout comme les employés des restaurants et autres points de vente de nourriture.

Plus de 250 postes de désinfection pour les mains ont été installés sur le site, dont toutes les parties communes seront nettoyées quotidiennement avec un désinfectant.

Enfin, les spectateurs munis de billets, qui ne voudraient finalement pas assister aux matchs peuvent demander à être remboursés.

Le Grand Prix de Bahreïn sans spectateurs

Par ailleurs, le Grand Prix de Formule 1 du Bahreïn qui doit avoir lieu plus tard ce mois-ci se déroulera à huis clos en raison de la menace du coronavirus, a annoncé le gouvernement du pays dimanche.

Il s'agit de la plus récente décision prise par Bahreïn à la suite de l'éclosion du COVID-19 au Moyen-Orient. La région entière compte maintenant 6980 cas de coronavirus. La plupart des cas émanent de l'Iran, où le taux de mortalité a grimpé de 25 pour cent dimanche pour s'établir à 194 sur les 6566 cas confirmés.

La décision du prince héritier de Bahreïn, Salman ben Hamad Al-Khalifa, a été annoncée par l'agence de presse du pays. Ce dernier a mentionné que la décision « a été prise pour assurer la sécurité de la population et des amateurs de course ». L'épreuve sera présentée le 22 mars.

Ainsi, la décision de tenir cette course à huis clos est une décision extraordinaire de Bahreïn et de la F1. Cet État du Moyen-Orient avait annulé la course de 2011 en raison des manifestations découlant du Printemps arabe, avant de la rétablir en 2012.

La décision survient une semaine avant la tenue du Grand Prix d'Australie, le 13 mars, devant des spectateurs. La F1 n'a toujours pas commenté la décision de Bahreïn.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports