•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Domination américaine à l'International Gymnix

Elle fait un grand écart dans les airs.

Rose Woo aux Jeux de Rio

Photo : La Presse canadienne

Comme prévu, les Américaines ont remporté la compétition par équipe de l’International Gymnix à Montréal, vendredi, devant la Belgique et une des trois équipes canadiennes, formée de Victoria Woo, d'Audrey Rousseau et d'Isabela Onyshko.

Rousseau a été la révélation de la soirée, se faufilant derrière deux Américaines au concours complet individuel. Elle en était elle-même surprise et ravie. La Laprairienne a réussi la meilleure performance de la soirée à la poutre devant sa compatriote Rose Woo, qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de Rio.

Rousseau, qui avait annoncé sa retraite en 2018 à la suite de nombreuses blessures, a été solide aux quatre engins. Elle a fini 4e au sol derrière trois Américaines. Elle a pris la 9e position aux barres asymétriques et le 13e rang à la table de saut.

Rose Woo a été solide, même si elle n’est pas montée aux barres asymétriques pour ménager son dos. Elle a pris la 8e place au sol et la 11e à la table de saut. Sa grande sœur Victoria Woo a été la 2e Canadienne avec le 10e rang du concours complet.

Domination américaine

L’Américaine MyKayla Skinner est la tête d’affiche américaine de la compétition. Si elle n’a pas déçu, elle a conclu au 2e échelon du concours complet, même si elle gagné au sol et à la table de saut.

C’est sa compatriote Emily Lee qui a gagné le concours complet, sans finir première sur aucun des engins.

Lee a pris les 2es places à la table de saut et au sol derrière Skinner, mais elle a obtenu de meilleurs résultats aux autres appareils.

Skinner est trois fois membre de l’équipe médaillée d’or aux Championnats du monde et compte une médaille de bronze individuelle à la table de saut lors des mondiaux de 2014.

Elle était réserviste aux Jeux de Rio avant de se joindre à l’Université de l’Utah, où elle a remporté le titre national au sol en 2017 et à la table de saut en 2018.

Au printemps dernier, après trois ans d’université, Skinner est devenue membre de l’équipe américaine en espérant être choisie en vue des Jeux de Tokyo.

Elle a réussi la première partie de son pari lorsqu'elle a été retenue pour les Championnats du monde de Stuttgart en octobre dernier.

Même si sa médaille des mondiaux remonte à 2014, Skinner est encore très efficace à la table de saut. Elle a terminé 3e aux plus récents Championnats américains, derrière Simone Biles et Jade Carey.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !