•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : le cycliste Hugo Houle bloqué chez lui à Monaco

Il discute avant une épreuve.

Hugo Houle

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

Radio-Canada

Hugo Houle est confiné à sa résidence de Monaco pour les 14 prochains jours en raison de la menace du coronavirus. Il ratera ainsi le Paris-Nice, qui s'amorce dimanche.

Le cycliste a appris jeudi que son équipe Astana suspendait ses activités jusqu'au 20 mars à cause de la propagation du virus.

Je pense que c’était une sage décision de suivre ce qui était recommandé par les autorités gouvernementales, a dit Hugo Houle à Radio-Canada.

L'équipe kazakhe n'a toutefois pas transmis de directives particulières aux coureurs afin de limiter les risques de contracter le virus, a précisé le Québécois de 29 ans.

Houle, qui effectue de nombreuses sorties d'entraînement entre Monaco et l'Italie, n'a pas noté de scénario apocalyptique jusqu'ici. Ainsi, dit-il, les routes sont toujours aussi achalandées, les villages côtiers sont toujours aussi bondés et personne ne porte de masque.

Il a assuré du même souffle qu'il n'y a pas de panique pour l'instant en France ni dans les autres pays limitrophes.

Il sourit en pédalant.

Hugo Houle à l'entraînement

Photo : Radio-Canada

Même s’il comprend la décision d’Astana, Hugo Houle affirme ne pas avoir peur du coronavirus. Si on m’avait dit qu’il fallait que j’y aille [à une course en Italie], ça ne m’aurait pas tellement dérangé, je ne suis pas inquiet avec cela, a-t-il dit  en entrevue à l'émission Facteur matinal.

Hugo Houle a d'ailleurs participé à une compétition le week-end dernier en Belgique, où tout s'est déroulé normalement.

Cette pause n'est pas synonyme de repos. Si la situation ne s'aggrave pas en Europe à court ou moyen terme, Houle compte s'entraîner entre 4 et 6 heures par jour pour garder la forme, en vue des prochaines compétitions, cinq courses en territoire belge à compter du 29 mars.

Les entraîneurs ont révisé nos plans d'entraînement, [on aura] une grosse charge d'entraînement la semaine prochaine, a-t-il précisé.

Ma forme est bonne. J'étais prêt pour Paris-Nice qui était un peu le premier gros test de la saison pour nous, a affirmé le Québécois, mais bon, ce n'est pas plus grave que ça, on va remettre cela en Belgique, conclut-il.

Si tout va bien, sa saison culminera avec le Tour de France, du 27 juin au 19 juillet, et les Jeux olympiques de Tokyo, dont l'épreuve sur route et le contre-la-montre individuel sont prévus, pour l'instant, les 25 et 29 juillet.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !