•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : Thomas Bach se fait rassurant quant à la tenue des JO de Tokyo

thomas-bach-cio-conference-presse

Le président du CIO, Thomas Bach, s'adresse aux médias en conférence de presse.

Photo : presse canadienne

Associated Press

Désireux de remonter le moral au Japon en donnant l'assurance que les Jeux olympiques de Tokyo auront lieu comme prévu, le président du CIO, Thomas Bach, a tenu une conférence téléphonique limitée à trois des principaux médias japonais, les journaux Asahi et Yomiuri, et l'agence de presse Kyodo.

Bach a réagi aux commentaires formulés en début de semaine par Richard Pound, membre senior du CIO, lors d'une entrevue à l'agence Associated Press. Pound a affirmé qu'une décision concernant les Jeux olympiques de Tokyo, confrontés la propagation rapide du coronavirus, devrait être prise d'ici la fin mai.

Le membre australien John Coates, qui dirige l'équipe d'inspection du CIO pour Tokyo, a suggéré un calendrier similaire. Pound et Coates sont tous deux d'anciens vice-présidents du CIO.

Le coup d'envoi des Jeux olympiques sera donné le 24 juillet, et ils seront suivis des Jeux paralympiques le 25 août.

Le Comité international olympique a fourni à l'AP une transcription de l'appel de jeudi. La longueur et la clarté des questions ont été raccourcies. Les réponses sont complètes.

Déclaration initiale de Bach : Les préparatifs des Jeux olympiques de Tokyo 2020 se poursuivent en vue d'en faire une réussite cet été à Tokyo et de rassurer les athlètes et de les encourager à poursuivre leur entraînement et leurs préparatifs pour ce que nous espérons être un grand succès aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Question : « Il y a tellement de reportages dans les médias japonais, en particulier sur Internet, citant l'entrevue de M. Richard Pound. Il a fixé une date et un moment pour décider d'annuler ou non les jeux. Le mot "annulation" est partout présent, même au parlement. Il a également comparé la propagation du virus à une situation de guerre. Votre réponse, M. le Président? »

Bach : « Je pense que les faits parlent d'eux-mêmes, et nous ne devons pas non plus oublier que Richard Pound a également dit que le CIO était pleinement déterminé à organiser la cérémonie d'ouverture le 24 juillet à Tokyo. Et c'est en fait pour cela que nous travaillons, et nous voyons une grande unité et solidarité du mouvement olympique à cet égard. (...) C'est quelque chose dont je dois dire que je suis assez fier : de voir combien de comités nationaux olympiques, de pays, de fédérations travaillent ensemble pour relever le défi du virus. Ensuite parce que vous parlez de ces comparaisons avec une guerre. Je pense que toute comparaison avec une guerre mondiale est hors de proportion. »

Q : « En théorie, combien de temps pourriez-vous attendre avant de prendre la décision finale de tenir les Jeux? Y a-t-il une possibilité d'annulation ou de report jusqu'à l'année prochaine? »

Bach : « Vous avez donné la réponse vous-même. Vous avez dit "théoriquement", et vous comprendrez que je ne suis pas prêt à mettre de l'huile sur le feu de la spéculation. C'est de maintenant que nous parlons, pas de spéculations. Ce qui importe maintenant, c'est d'assurer les processus de qualification et de protéger la sécurité des athlètes en même temps. C'est ce que nous faisons en coopération avec les autorités japonaises. En coopération avec l'Organisation mondiale de la santé, également avec le Comité olympique chinois et les autorités et avec de nombreux CNO. Laissez-moi vous donner quelques exemples. Présentement, l'équipe chinoise de lutte s'entraîne en Serbie et se rend de là aux différents tournois de qualification. L'équipe chinoise de tennis de table est au Qatar. L'équipe féminine chinoise de basketball est en Croatie. Nous avons réussi à déplacer les compétitions et tournois de qualification en quelques semaines de la Chine vers d'autres pays où la sécurité des athlètes pouvait être assurée. Sur cette base, nous pouvons donc vraiment dire que nous attendons avec impatience le succès des Jeux olympiques de Tokyo. »

Q : « Je veux juste confirmer la position du CIO. Existe-t-il maintenant une option pour un plan alternatif ou d'avoir plusieurs emplacements. De plus, un report d'un an est-il une option réaliste? »

Bach : « Vous pouvez me poser la question de bien d'autres façons; je n'ajouterai pas d'huile sur le feu de la spéculation. Le CIO, en coopération avec toutes les autorités et les CNO, est pleinement engagé au succès des Jeux olympiques de Tokyo à partir du 24 juillet. »

Q : « Quelles sont les choses qu'il est important que les Japonais fassent pour garantir des conditions de sécurité satisfaisant le CIO pour l'organisation des Jeux? »

Bach : « Nous avons vu les autorités japonaises prendre des mesures très importantes. Nous apprécions l'étroite coopération avec le comité d'organisation, qui fait tout pour assurer la sécurité des athlètes et de tous les visiteurs au Japon. Nous voyons également à cet égard, encore une fois, la grande solidarité du monde pour contribuer à la sécurité des jeux et contribuer au succès des Jeux. Je vous ai déjà donné quelques exemples. Il y en a bien d'autres. Nous voyons par exemple que le Comité olympique chinois prévoit déjà de faire sortir presque toute l'équipe, sinon toute l'équipe nationale olympique, du pays dès que possible. Et ensuite, pour envoyer les athlètes finalement qualifiés le plus tôt possible au Japon afin de se conformer à toute réglementation médicale qui pourrait être en place. Cette détermination du Japon et cette grande solidarité du mouvement sportif et au-delà du mouvement sportif nous mettent à nouveau en position de dire que nous poursuivons nos préparatifs afin que ces jeux soient une réussite comme prévu. »

Q : « M. John Coates est responsable du comité de coordination des Jeux de Tokyo. Il a révélé à un journal australien que, comme l'a dit M. Richard Pound, nous devons prendre une décision d'ici trois mois. Mais il semble que ce ne soit pas la position officielle du CIO pour le moment. Je veux juste le confirmer? »

Bach : « La position officielle du CIO est que nous sommes pleinement engagés au succès des Jeux olympiques de Tokyo 2020, et que nous faisons déjà maintenant tout pour assurer non seulement le succès des Jeux, mais aussi pour assurer les épreuves de qualification et les préparatifs des athlètes de partout. Parce que la sécurité de chaque participant aux Jeux olympiques, qu'il s'agisse d'athlète, d'officiel, de spectateur, est la priorité du CIO et aussi du comité d'organisation de Tokyo 2020. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Sports