•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canadiennes au pied du podium en poursuite aux mondiaux sur piste

L’Albertaine Kelsey Mitchell s’invite en demi-finale du sprint.

Elles pédalent en formation.

L'équipe canadienne de poursuite féminine en cyclisme sur piste

Photo : @Equipe_Canada/Twitter

Radio-Canada

L’équipe canadienne féminine de poursuite a terminé en 4e place, jeudi, aux Championnats du monde de cyclisme sur piste à Berlin.

Allison Beveridge, Jasmin Duerhing, Annie Foreman-Mackey et Georgia Simmerling ont tout de même amélioré le record canadien à cette épreuve. Au premier tour, elles ont arrêté le chronomètre à 4 min 12 s 627/1000.

Elles ont cependant baissé pavillon devant les Allemandes en petite finale.

Les Canadiennes, qui étaient devant leurs rivales avec 750 mètres à faire, ont perdu de précieuses secondes quand l'une des quatre cyclistes a perdu le rythme. 

Dans la grande finale, les États-Unis, avec un temps de 4:11,235, ont battu la Grande-Bretagne (4:13,129) pour ainsi grimper sur la plus haute marche du podium.

Mitchell surprend à ses premiers mondiaux

Mais une autre Canadienne a causé la surprise du jour : Kelsey Mitchell a bousculé la hiérarchie du sprint féminin pour ses premiers mondiaux, à l'âge de 26 ans.

Détentrice du record du monde du 200 m (10,154 s), une performance réalisée en septembre dernier en altitude et passée inaperçue, la jeune femme originaire de l'Alberta s'est brillamment qualifiée pour les demi-finales de la vitesse, programmées vendredi.

Son parcours? Elle a joué au soccer universitaire (soccer) et a attiré l'attention des recruteurs du cyclisme canadien par le biais du programme Camp des recrues RBC, qui teste les athlètes canadiens sur leur puissance, leur vitesse, leur endurance et leur force.

Au vu de ses tests, Mitchell a bifurqué vers le cyclisme fin 2017 pour apparaître au plus haut niveau l'an passé et décrocher la médaille d'or aux Jeux Panaméricains. Elle sera attendue à Tokyo.

Kelsey Mitchell salue la foule après avoir remporté une course, lors des Jeux panaméricains de Lima, au Pérou.

Ancienne joueuse de soccer, Kelsey Mitchell s'est convertie au cyclisme après avoir participé au Camp des recrues RBC.

Photo : Associated Press / Fernando Vergara

Le Danemark impérial en poursuite masculine

Le Danemark a réussi l'exploit du jour aux mondiaux : il a pulvérisé une nouvelle fois son record du monde de poursuite par équipes, après l'avoir battu deux fois la veille.

Le quatuor Lasse Norman Hansen, Julius Johansen, Frederik Rodenberg Madsen et Rasmus Pedersen a pris la médaille d'or de cette épreuve olympique avec un temps stratosphérique de 3:44,672, et se pose désormais en favori pour Tokyo.

Mercredi, les quatre Vikings avaient amélioré deux fois déjà la meilleure marque mondiale, pour la porter à 3 min 46,203 secondes.

La médaille d'argent est revenue à la Nouvelle-Zélande. L'Italie a pris le bronze, en battant dans la petite finale l'Australie, championne du monde l'an dernier à Pruszkow, en Pologne.

La piste de Berlin a vu plusieurs records tomber en deux jours : des records nationaux mais aussi le record du monde de la vitesse par équipes, battu deux fois de suite par les Pays-Bas mercredi.

« La piste est très rapide, a expliqué à l'AFP le gérant de l'équipe de France Bruno Lecki, et les conditions atmosphériques de température et de pression sont favorables aux records. »

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !