•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tessa Virtue fait confiance à la relève canadienne

Tessa Virtue

Tessa Virtue

Photo : Radio-Canada

Championne olympique à l'âge de 21 ans à Vancouver et de nouveau huit ans plus tard à Pyeongchang, Tessa Virtue a un superbe parcours à partager tant sur la glace qu’à l’extérieur.

De passage mercredi à la maison olympique de Montréal, où elle animait un clavardage avec des étudiants du secondaire, la jeune retraitée du patinage artistique a répondu aux questions, tout en mettant d’autres compatriotes en vedette dans le cadre du programme « Clavardage d'Équipe Canada ».

Ce programme a pour but d’inciter les écoliers canadiens à relever des défis, à mettre en priorité la santé mentale, à atteindre des objectifs et, ultimement, à être un champion à l’école, à la maison et dans leur communauté.

Tessa Virtue aime les échanges avec les jeunes, même si elle trouve le contact plus facile quand elle se retrouve devant eux plutôt qu’en ligne.

Les mondiaux à la maison

Les prochains Championnats du monde de patinage artistique se tiendront à Montréal du 16 au 22 mars, une expérience incroyable pour les patineurs locaux.

En 2013, Tessa Virtue et son partenaire Scott Moir avaient pris le 2e rang à London, en Ontario, mais en 2010, c’est à domicile que Virtue et Moir ont connu l'un des plus beaux moments de leur carrière lorsqu'ils ont décroché l’or aux Jeux olympiques de Vancouver.

« Parfois, j’ai l’impression que c’était il y a une éternité, et parfois, j’ai l’impression que c’était hier », affirme Virtue.

Avoir un premier contact avec un événement de la magnitude des Jeux olympiques, à la maison, à Vancouver, au Canada, et y connaître un tel succès, ça nous a donné le goût et l’énergie pour aller plus loin.

Tessa Virtue

« À Vancouver, nous avons trouvé notre rythme, le synchronisme dont nous avions besoin sur la glace, ajoute-t-elle. Peu importe les blessures ou notre statut de négligé, nous nous sommes trouvés, et honnêtement, nous avons recherché ce feeling au cours des huit années suivantes et ne l’avons retrouvé qu’à Pyeongchang. »

Place à la relève

Tessa Virtue ne pense pas qu’on puisse parler d’un creux de vague pour le patinage canadien.

« L’avenir est brillant, et je sais qu’on verra des patineurs canadiens briller aux Championnats du monde à Montréal. »

« Il y aura de nouveaux visages en patinage au Canada, c’est super, poursuit Virtue. Ce changement de garde est naturel, c’est excitant, et il était plus que temps! »

En danse, la discipline de Virtue et de Moir, les Canadiens Marjorie Lajoie et Zachary Lagha seront à leurs premiers mondiaux chez les seniors. À leur première saison, ils impressionnent déjà, obtenant notamment une 5e place à la Coupe des quatre continents.

L’an dernier, ils sont devenus les premiers représentants de l'unifolié à remporter le titre mondial junior depuis Virtue et Moir, en 2006.

Mais, selon Tessa Virtue, il y en a d’autres pas très loin derrière. Les Québécois Emmy Bronsard et Aissa Bouaraguia, qui participeront aux mondiaux juniors dans quelques jours.

« J’adore Emmy et Aissa. Ils étaient nos préférés à l’entraînement. J’adore leur énergie, leur résilience et leur capacité d’adaptation. J’aime aussi leur variété dans leur façon de s’exprimer. »

« Ils vont faire des vagues, dit Virtue. J’ai hâte de pouvoir les encourager. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !