•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eleider Alvarez se tourne vers Joe Smith fils

Eleider Alvarez

Eleider Alvarez

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Chabot

Jean-François Chabot

La saga entourant le prochain combat d’Eleider Alvarez a pris une tournure imprévue, mercredi, avec le désistement par défaut du Mexicain Gilberto Ramirez.

Ramirez (40-0, 26 K.-O.) avait d'abord été pressenti par la World Boxing Organisation (WBO) pour affronter Alvarez (25-1, 13 K.-O.) dans un combat éliminatoire pour le titre mondial des mi-lourds.

Le 20 février dernier, le groupe américain Top Rank a décroché l’appel d’offres pour organiser le duel. Mais Ramirez a refusé les conditions financières qui lui ont été proposées.

Du coup, la WBO a écarté Ramirez du processus et lancé une invitation à Smith. Ce dernier dispose de 48 heures pour l’accepter et ensuite s’entendre avec Top Rank sur le montant de sa bourse.

Smith a été champion international WBC. Il avait obtenu le titre à Bernard Hopkins en décembre 2016. Il a également à son palmarès des combats face à Sullivan Barrera, Andrzej Fonfara, Dmitri Bivol et Jesse Hart.

De son côté, Alvarez a déjà apposé sa signature au bas du contrat.

Il est déjà prévu que le gagnant du combat entre Alvarez et Smith (25-3, 20 K.-O.) se mesurera ensuite au vainqueur de l’affrontement qui opposera les Russes Umar Salamov et Maksim Vlasov.

Le grand gagnant sera couronné champion de la WBO, ceinture qu'a déjà détenue Alvarez avant de la perdre aux mains de Sergey Kovalev.

Joe Smith fils après sa victoire face à Bernard Hopkins pour le titre du WBC des mi-lourds, en décembre 2016

Joe Smith fils après sa victoire face à Bernard Hopkins pour le titre du WBC des mi-lourds, en décembre 2016

Photo : Getty Images / Harry How

Selon Yvon Michel, le réseau ESPN serait apparemment intéressé à présenter les deux combats sur une même carte de boxe durant le mois de juin.

Or, le patron du Groupe Yvon Michel a souligné qu’une clause liant Eleider Alvarez à Yvon Michel et Top Rank stipule que le Colombien doit se battre au moins une fois par année au Québec.

C’est pourquoi GYM envisage la possibilité de présenter l’événement à Montréal, le 20 juin.

Il va de soi que la décision des juges du tribunal administratif qui délibèrent dans la cause opposant la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) à GYM pourrait faire foi de tout.

De l’eau dans le gaz pour Dicaire ?

Preuve que rien n’est jamais coulé dans le béton dans le monde de la boxe professionnelle, un doute pointe à l’horizon quant à la tenue d’un combat d’unification pour les titres mondiaux des super-mi-moyennes de la championne du WBC et de la WBO, Claressa Shields, et de la championne de l'IBF, Marie-Eve Dicaire.

À propos de ce duel initialement prévu pour le 9 mai, dans la région de New York, Yvon Michel dit avoir reçu un avis des représentants de Shields (10-0, 2 K.-O.) lui signifiant de demeurer aux aguets.

Elle est dans un ring et tient une grande ceinture ornementée d'écussons et de dorures.

La ceinture de Marie-Eve Dicaire lors de sa victoire contre Chris Namus, de l'Uruguay, par décision unanime le 1er décembre 2018 à Québec, la consacrant championne du monde de l'IBF.

Photo : Associated Press / Jacques Boissinot

C’est qu’en ce moment, Shields et la fille de Mohamed Ali, Leila, se narguent sur les réseaux sociaux et laissent présager la tenue d’une confrontation.

Âgée de 42 ans, Ali (24-0, 21 K.-O.) n’a pas boxé depuis 13 ans, soit depuis février 2007.

Mais Mark Taffett, porte-parole de Salita Promotions, se fait rassurant. Joint par Radio-Canada Sports, Taffett a indiqué qu'il ne restait que quelques détails à peaufiner concernant le contrat de télévision et au site où se déroulera le combat.

Taffett a ajouté qu'une conférence de presse pour l'annonce officielle pourrait avoir lieu d'ici une semaine ou deux.

Yvon Michel a cependant ajouté avoir un plan B en réserve pour Marie-Eve Dicaire (16-0) advenant que l'affrontement face à Shields ne se réalisait pas.

Ainsi, Dicaire pourrait prendre part à un autre combat d’unification, en avril, face à la championne intérimaire de la WBA, Raquel Miller. Cette carte serait présentée par le diffuseur DAZN.

Bref, il vaut mieux attendre un peu avant de réserver billets d’avion et chambres d’hôtel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports