•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J’aurai des décisions à prendre » - Jay Bouwmeester

Il donne une conférence de presse.

Jay Bouwmeester

Photo : Gracieuseté des Blues de Saint.Louis

Jean-François Chabot

Flanqué du directeur général Doug Armstrong, le défenseur des Blues de Saint Louis Jay Bouwmeester a rencontré la presse mercredi pour une première fois depuis l’incident cardiaque d'il y a deux semaines qui a failli lui coûter la vie.

« Nous sommes heureux de revoir Jay dans l’entourage de l’équipe. Il est venu ici au cours des derniers jours. Il a déjà assisté à deux de nos matchs à domicile. Sa présence est appréciée dans notre vestiaire », a d’abord indiqué Armstrong.

Bouwmeester s’est ensuite empressé de remercier Ray Barile et l’ensemble du personnel athlétique des Blues, de même que les médecins des Ducks qui lui ont porté secours le 11 février dernier à Anaheim.

Je remercie tous ceux qui m’ont aidé ce soir-là et qui m’ont appuyé depuis. Ça a été un épisode effrayant, mais ça va beaucoup mieux. On fait, encore à ce jour, une évaluation constante de mon état.

Jay Bouwmeester, défenseur des Blues de Saint Louis

« Je me sens plutôt bien. On est parti d’un incident qui est arrivé sans avertissement à un séjour à l’hôpital. Des analyses sont en cours afin de déterminer ce que je peux ou ne peux pas faire. Mais dans l’ensemble, tout me semble revenu à la normale », a-t-il renchéri.

Répondant à un journaliste qui l’interrogeait sur la suite de sa carrière, Bouwmeester a laissé entendre qu’il devait certainement réévaluer le tout.

« Ma réflexion à ce propos n’est pas encore complétée. J’aurai des décisions à prendre, mais ça viendra plus tard », s’est contenté de dire le vétéran de 36 ans.

Prenant la balle au bond, Armstrong a indiqué que Bouwmeester et lui avaient eu un entretien et confirmé que l'arrière ne serait pas de retour au jeu cette saison.

Nous sommes d’accord lui et moi pour constater que nous ne sommes qu’en février et qu’il est trop tôt pour prendre des décisions à long terme. Il va s’accorder du temps pour être présent auprès de sa famille et dans l’entourage de l’équipe. Il sera en mesure de se prononcer sur son avenir quelque part durant l’été.

Doug Armstrong, directeur général des Blues de Saint Louis

Bouwmeester a reconnu que comme joueur il aimerait bien revenir sur la glace. Au bout du compte, il devait tenir compte de ce qui venait de lui arriver parce que ça remettait ses priorités personnelles en perspective. « C’est correct de prendre un peu de recul », a-t-il constaté.

Après avoir indiqué qu’il n’avait rien ressenti de spécial en retournant au banc des joueurs tout juste avant son malaise, Bouwmeester s’est dit très touché par les témoignages d’empathie qui lui sont parvenus de partout dans la LNH, que ce soit des bureaux de la ligue, des dirigeants d’équipe, des joueurs ou des amateurs de hockey.

Il a aussi souligné que le hasard qui a fait en sorte que son père soit présent à Anaheim, lors de cette soirée où il s'est effondré, s’était avéré le meilleur scénario pour permettre à sa famille d’obtenir des nouvelles fraîches sur son état.

Ils regardent la scène.

Les joueurs des Blues et des Ducks se réunissent près du banc où Jay Bouwmeester a perdu connaissance.

Photo : La Presse canadienne / Mark J. Terrill

Bouwmeester a remis les choses en perspective en affirmant que l’incident dont il a été victime avait sans doute été plus traumatisant pour ceux qui en ont été témoins que pour lui, car il n’en a pas eu conscience.

« Le fait qu’ils me voient maintenant aller çà et là a sans doute quelque chose de rassurant pour eux », a dit le hockeyeur en faisant notamment allusion à ses coéquipiers.

Enfin, il a parlé de l’intervention où les cardiologues lui ont implanté un stimulateur cardiaque.

« Ça a été une intervention assez peu envahissante. La procédure est relativement simple et me permet à présent de compter sur ce filet de sûreté qui m’évitera d’être à nouveau devant une situation semblable », a dit Bouwmeester sur un ton rassuré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports