•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'importance de la relation au volleyball de plage

Brandie Wilkerson amorti le ballon sous le regard de sa coéquipière.

Brandie Wilkerson (à droite) et Heather Bansley en action en Suisse en 2018

Photo : La Presse canadienne / Peter Schneider

Radio-Canada

Heather Bansley détient depuis quatre ans le meilleur résultat canadien aux Jeux olympiques en volleyball de plage.

En 2016, aux Jeux de Rio, Bansley et sa coéquipière Sarah Pavin ont terminé au 5e échelon. Elles ont ensuite décidé de se séparer, croyant toutes les deux avoir davantage de succès avec une autre partenaire. Elles avaient raison.

Bansley et sa nouvelle équipière, Brandie Wilkerson, ont occupé le 1er rang mondial en novembre 2018. Le tandem est 6e au classement prévisionnel et doit se maintenir dans le top 15 d’ici juin pour assurer sa place aux Jeux de Tokyo.

Pour moi, les Jeux olympiques, c’est de boucler la boucle. C’est avoir un but et l’atteindre. Pouvoir le rayer de la liste.

Brandie Wilkerson

Contrairement à Wilkerson, Heather Bansley a déjà vécu cette expérience.

De cinq ans l'aînée de sa partenaire, elle joue un peu le rôle de grande sœur. Mais elle s’empresse de mentionner que sa cadette apporte de l'énergie, du dévouement et une capacité à mettre les erreurs de côté. Elle s’en inspire.

« La première fois que j’ai joué au volleyball de plage, je voulais être forte comme elle », confie Wilkerson à propos de Bansley, illustrant le point de départ de leur relation, qui s’est rapidement muée en amitié.

Je pense vraiment que le fait d’être amie est un bonus.

Heather Bansley

En plus d’avoir de l’admiration l’une pour l'autre, les deux femmes partagent plusieurs valeurs qui font que ça clique sur le terrain et à l'extérieur de celui-ci. L’une d’entre elles est l’honnêteté.

C’est difficile d'être honnête, surtout dans une relation aussi proche. Nous avons créé un environnement sécuritaire où nous pouvons être ouvertes, honnêtes et vulnérables.

Heather Bansley

Du succès à Tokyo

On n’occupe pas le 1er rang mondial pendant quelques semaines sans accumuler quelques podiums. Le duo a remporté deux médailles de bronze sur le circuit international en 2019, après en avoir obtenu deux d’or de manière consécutive pour conclure l'année 2018.

Le fait saillant de ces succès demeure leur 3e place à Tokyo, en juillet dernier, dans ce qui constituait l’épreuve test en vue des Jeux.

J’aime voir l’épreuve test comme un aperçu. Ça m'a donné l'occasion de visualiser ce que je veux, bien saisir les détails et vivre les émotions sur place.

Brandie Wilkerson

L’autre élément non négligeable, et c’est un sujet qui sera de plus en plus populaire à l'approche du début des compétitions, c’est la chaleur. De l’avis de tous, elle jouera un rôle déterminant pour toutes les disciplines disputées à l’extérieur.

Ce n’est pas un hasard si elles ont eu du succès au Japon, puisque Bansley confie aimer jouer dans ces conditions. Wilkerson et elle y sont habituées et peuvent en faire une bonne gestion.

En Wilkerson, Bansley a vu une jeune athlète avec beaucoup de potentiel et de grandes capacités athlétiques.

En Bansley, Wilkerson voyait un modèle qui la guide maintenant vers son rêve olympique.

En cours de route, elles sont devenues amies, et elles sont tout près de s’aider l’une et l'autre à atteindre leurs objectifs.

Avec les informations de Diane Sauvé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Volleyball de plage

Sports