•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Canadien : « Rien ne change » - Ben Chiarot

Il tient son bâton à l'horizontal à deux mains.

Ben Chiarot

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Alexandre Gascon

Le vestiaire du Canadien avait des allures de lendemain de veille mardi matin. En dépit de la gueule et de la langue de bois, le Tricolore compte s’accrocher à ce qui lui reste : un mince espoir.

Claude Julien n’avait pas envie de s’étendre en long et en large sur le bilan de son directeur général. Après trois questions en français sur ses vétérans échangés, il a rappelé sèchement aux journalistes qu’il préparait un match contre les Canucks de Vancouver en soirée.

N’empêche, il vient de perdre trois partants de sa formation et doit les remplacer par deux joueurs laissés de côté au dernier match, Dale Weise et Jordan Weal, et un autre, Jake Evans, qui évoluait dans la Ligue américaine jusqu’à lundi.

Dur coup pour une équipe à six points d’une place dans les séries à la poursuite de deux formations en perdition.

Je dirais que mon message est le même que normalement à ce temps-ci de l’année. On a un groupe qui est quand même uni, même si on a perdu quelques joueurs, ce n’est pas différent d’une blessure. On va continuer à travailler de la même façon. On va continuer à compétitionner. Ça va être à nous de le démontrer plus que d’en parler.

Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien de Montréal

« On va continuer à se battre. Nos chances de participer aux séries sont-elles bonnes? Non. Sont-elles minces? Oui. Mais elles sont encore là. Ce groupe veut se donner une chance », a-t-il ajouté.

« On est encore dans la course, encore dans le coup. Il nous reste pas mal de matchs à jouer, de points à aller chercher. Rien ne change pour nous. Des joueurs quittent, d’autres arrivent. C’est comme si tu perdais des gars à cause de blessures. D’autres doivent se lever et jouer un rôle plus important », a estimé Ben Chiarot.

En Ilya Kovalchuk, Nate Thompson et Nick Cousins, le CH a perdu « de bons vétérans ». L’équivalent d’un trio complet.

Le pilote du Tricolore espère maintenant que l’influence de ces meneurs ait une résonance sur la plus jeune génération. À commencer par Evans, qui devrait remplacer Thompson au centre du quatrième trio.

Lundi matin, avant son départ pour Philadelphie, Thompson avait d’ailleurs pris le temps de vanter le travail du jeune Evans. Selon le vétéran joueur de centre, la recrue méritait de jouer dans la Ligue nationale dès maintenant.

Jake Evans

Jake Evans

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Il y a fort à parier que le Torontois de 23 ans dispose maintenant de 18 matchs pour prouver qu’il est l’héritier de Thompson. Julien lui a accordé une belle marque de confiance après l’entraînement auquel ont participé 12 joueurs.

« Il est un peu comme Nick Suzuki. Ils continuent à bien jouer parce qu’ils sont intelligents. Je pense que Jake Evans est dans la même catégorie, un joueur intelligent qui résout les problèmes », a indiqué l’entraîneur.

Il a passé une saison et demie à Laval, ça démontre qu’il s’est vraiment amélioré, et l’expérience qu’il a acquise là a vraiment porté fruit. J’ai vraiment confiance en lui. Même quand Thompson était ici, on a vu Jake Evans écouler des punitions. Il a fait du bon travail. Je regarde plus le potentiel et le positif que le négatif.

Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien de Montréal

Ce deuxième séjour prend des allures d’audition pour le jeune homme. Il avait bien paru à son premier rappel. Evans avait passé 11 jours avec le club du 6 au 17 février et avait réussi un but en six matchs.

Avec les blessures à Xavier Ouellet et Victor Mete, le Bleu-blanc-rouge atteint maintenant le minimum requis de 20 joueurs dans sa formation. Personne ne sera donc laissé de côté face aux Canucks.

Julien a spécifié que l’équipe ne procédera à aucun rappel, à moins d’une urgence. Il faut bien laisser quelques cartouches au Rocket qui, rappelons-le, lutte pour sa survie dans la Ligue américaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports