•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La FINA a tenté de protéger Sun Yang d'une suspension

Sun Yang (à droite) et son avocat Ian Meaking devant le TAS

Sun Yang (à droite) et son avocat Ian Meaking devant le TAS

Photo : afp via getty images / JEAN-GUY PYTHON

Associated Press

La Fédération internationale des sports aquatiques (FINA) a tenté de protéger le triple champion olympique Sun Yang afin qu’il ne soit pas banni pour dopage.

À quelques jours du verdict du Tribunal arbitral du sport (TAS), un document de la Cour suprême suisse montre que la FINA a appuyé les arguments de l’avocat de Sun, qui a demandé à ce que l’appel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) soit rejeté en 2019 dans une dispute précédant le procès, au sujet d’un conflit d’intérêts allégué du procureur de l’agence, l’Américain Richard Young.

L’avocat du nageur a fait appel devant le Tribunal fédéral suisse, qui a rejeté leurs objections de procédure quelques semaines avant une rare audience publique en novembre dernier.

« Durant les procédures, le nageur et la FINA ont soulevé une exception d’irrecevabilité en raison d’un allégué dépôt tardif de la déclaration d’appel de l’AMA », a dit le jugement du Tribunal fédéral suisse daté du 28 octobre.

Si la demande de Young, qui a aussi été procureur dans les cas de dopage de Lance Armstrong et de Marion Jones, avait été considérée comme inadmissible dans cette cause en raison de son implication passée avec la FINA, l’appel de l’AMA aurait techniquement pu rater l’échéance, ce qui aurait permis au TAS de décliner sa compétence.

Or, Young est demeuré au sein de l’équipe de l’AMA pour l’audience publique.

Les faits

Sun fait face à une suspension de huit ans pour son refus d’avoir fourni du sang et de l’urine, en septembre 2018, lors de la visite du percepteur d’échantillons à son domicile en Chine.

L’AMA a demandé un appel après qu’un tribunal de la FINA eut seulement servi un avertissement à Sun et qu’elle eut émis des doutes au sujet des pièces d’identité montrées par trois responsables de la perception des échantillons.

La Fédération internationale des sports aquatiques a reçu des critiques dans le passé, dont celles venues de nageurs d’élite, pour avoir favorisé Sun au cours de sa carrière.

Elle n’a annoncé la suspension de trois mois pour dopage du nageur, que lui avaient imposée les autorités chinoises, qu’après qu’elle s'est écoulée en 2014.

La FINA a refusé de commenter ses tentatives pour faire retirer Richard Young des procédures et tenter de faire obstacle à la cause de l’AMA.

De son côté, Young n’a pas répondu à une demande de commentaires par courriel.

Audience houleuse

Plusieurs mois avant l’audience publique du TAS, les avocats de Sun et de la FINA ont demandé le retrait de Young en raison d’un possible conflit d’intérêts.

Young avait démissionné de la commission juridique de la FINA en février 2019 afin de se libérer pour participer à l’appel de l’AMA, dit un document de la cour fédérale.

L’audience publique de novembre, à Montreux, a été diffusée sur le site web du TAS pendant 10 heures.

La procédure d’appel du TAS, en juillet, et celle de la cour fédérale, en octobre, n’avaient pas été diffusées. Dans une audience, la collecte des échantillons a été examinée.

Dans une confrontation de fin de soirée, un garde de sécurité a fracassé avec un marteau le contenant dans lequel se trouvait l’échantillon du sang de Sun pendant que le nageur éclairait la scène avec son téléphone cellulaire.

« C’est vraiment sensationnel, a dit Young en cour il y a trois mois. Mais [Sun] avait été pincé pour violation de la preuve avant que tout ça ne se produit. »

Sun a nié ces méfaits. Une suspension dans les prochains jours l’empêcherait probablement de défendre son titre de champion du 200 m style libre aux Jeux olympiques de Tokyo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Natation

Sports