•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Venir à Montréal a été l'une des meilleures décisions de ma vie » - Ilya Kovalchuk

Il patine, son bâton à l'horizontal dans ses deux mains.

Ilya Kovalchuk

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Michael Roy

Ilya Kovalchuk quitte le Canadien de Montréal avec une valise remplie de bons souvenirs.

L'attaquant russe, qui a conquis la foule au Centre Bell lors de son court séjour, a rencontré les médias à Brossard lundi matin avant de prendre l'avion pour rejoindre les Capitals de Washington.

Il a d'abord dévoilé que Marc Bergevin avait reçu de meilleures offres d'autres équipes que les Capitals au cours des derniers jours. Mais le directeur général du Tricolore a accepté celle de Washington puisqu'il s'agissait d'une destination favorable pour le vétéran de 36 ans.

« Marc a été très professionnel dans la façon de gérer tout ça, et j'ai apprécié cela. Ça en dit beaucoup sur l'homme qu'il est », a mentionné Kovalchuk.

Même s'il a affirmé ne pas avoir entamé de discussions contractuelles avec le CH, il n'a pas fermé la porte à un éventuel retour pour la saison 2020-2021.

C'est assurément une destination que j'aurai en tête pour l'an prochain. Ce n'est pas un au revoir!

Ilya Kovalchuk

« J'ai vraiment aimé cet endroit. Ça fait seulement deux mois, mais c'était comme si j'avais été ici pour très longtemps. C'est comme une grande famille ici. Venir à Montréal a été l'une des meilleures décisions professionnelles dans ma vie », a-t-il fait valoir.

Il ne comprend d'ailleurs pas les joueurs autonomes qui refusent de venir à Montréal.

« Ils ont tort, a lancé Kovalchuk. Ils devraient venir ici parce que c'est l'un des meilleurs endroits pour jouer au hockey. »

Celui qui a inscrit 6 buts et 7 passes en 22 matchs avec le Canadien croit que l'équipe est vouée à de meilleurs jours.

« Il y a un très bel avenir ici à Montréal. L'équipe a tous les bons morceaux, et je crois qu'ils auront de bons résultats à l'avenir. »

Il a aussi eu de bons mots à l'endroit de l'entraîneur-chef Claude Julien.

« Il m'a donné une réelle chance. J'ai joué une vingtaine de minutes durant certains matchs et j'étais utilisé en avantage numérique, ainsi que dans le premier trio. C'est un entraîneur de la vieille école. Mais moi, je l'ai adoré », a-t-il dit.

Kovalchuk retrouvera son compatriote Alexander Ovechkin avec les Capitals, qui tenteront de soulever une deuxième coupe Stanley en trois ans.

« Nous nous sommes beaucoup parlé lui [Ovechkin] et moi hier. Nous nous sommes beaucoup affrontés dans le passé, mais c'est la première fois que nous allons jouer pour la même équipe », a raconté Kovalchuk.

« Ils sont déjà très bons [les Capitals de Washington], mais j'espère pouvoir les aider du mieux que je le peux. J'espère que nous allons bien réussir dans les séries. »

Avec les informations d'Alexandre Gascon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports