•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rappel que Karl Alzner n'attendait plus

Karl Alzner

Karl Alzner

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Alexandre Gascon

OTTAWA – Un long trajet sur l’autoroute 417 en février est rarement une perspective enthousiasmante pour le commun des mortels. Pour Karl Alzner vendredi soir, c'était deux heures de pur bonheur.

Treize mois après son dernier match dans la Ligue nationale le 10 janvier 2019, le défenseur du Tricolore a admis d’emblée qu’il ne s’attendait plus à retrouver le circuit Bettman. Du moins, pas cette saison.

« Je doutais. Je voyais des rappels pour d’autres défenseurs. J’ai vu l'échange de (Marco) Scandella et la blessure à Meat (Victor Mete). À ce moment, je me disais que j’avais peut-être une chance. Je ne pouvais pas prédire ce que le Canadien était pour faire », a expliqué un Alzner tout sourire dans les corridors du Centre Canadian Tire samedi matin.

Le vétéran de 682 matchs dans la LNH a vu bien des jeunots lui damer le pion cette année. Tour à tour, Otto Leskinen, Gustav Olofsson et Xavier Ouellet ont eu droit à un rappel pendant qu’il faisait le pied de grue à Laval.

En gros, si l’on ne tient pas compte de Noah Juulsen toujours aux prises avec des maux de tête, seul Josh Brook n’a pas joué avec le grand club.

On ne peut donc pas parler d’heureux élu. Difficile de s’étonner aussi devant les propos modérés de Claude Julien à son égard.

« C’est un gars qui a de l’expérience dans la Ligue nationale et ce n’est pas parce que ça n’a pas fonctionné dès le début qu’il ne peut pas venir nous aider. Il connaît quand même une saison raisonnable à Laval », a estimé l’entraîneur.

En considérant que l’attitude, « c’est un de ses points forts », l’on comprend que Julien n’a pas réclamé son retour à grands cris dans le bureau de Marc Bergevin.

Cela dit, fidèle à ses habitudes, Alzner s’est présenté sourire aux lèvres devant les journalistes après une courte nuit. L’arrière de 31 ans a appris son rappel après la victoire du Rocket et est arrivé vers 1 h dans la capitale.

Le temps d’adaptation sera minime.

« Je n’ai pas trop vécu cette transition dans le passé. Je me souviens encore du style de jeu dans la LNH. La rapidité sera le plus grand défi. Je devrai faire mes jeux plus rapidement et lire le jeu plus rapidement aussi », a-t-il laissé tomber.

Alzner formera le troisième duo en compagnie de Christian Folin qu’il a bien connu dans la Ligue américaine.

Par ailleurs, Artturi Lehkonen effectuera un retour dans la formation après avoir été laissé de côté à Washington jeudi.

Il s’agit du dernier duel entre les deux équipes cette saison. Le Canadien a maintenu un dossier de 2-0-1 face aux Sénateurs.

Carey Price obtiendra un 15e départ lors des 16 derniers matchs.

Formation probable du Canadien

Attaquants

  • Tatar-Danault-Gallagher
  • Drouin-Suzuki-Armia
  • Byron-Domi-Kovalchuk
  • Lehkonen-Thompson-Cousins

Défenseurs

  • Chiarot-Weber
  • Kulak-Petry
  • Alzner-Folin

Gardiens

  • Price
  • Lindgren

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !