•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qualifications olympiques : les boxeurs Christophe Bernier et Thomas Blumenfeld repêchés

Il lance une droite.

Thomas Blumenfeld (en rouge) durant son combat pour la médaille de bronze contre le Namibien Jonas Jonas, aux Jeux du Commonwealth 2018

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Jean-François Chabot

Même s’ils n’ont pas remporté les sélections canadiennes tenues à Montréal en décembre dernier, les boxeurs Christophe Bernier et Thomas Blumenfeld poursuivent leur route vers une possible qualification olympique.

Boxe Canada a publié, mardi, la liste des 13 pugilistes (8 hommes et 5 femmes) qui tenteront de décrocher un billet pour les Jeux de Tokyo aux qualifications continentales, en Argentine, du 27 mars au 5 avril.

Blumenfeld, espoir canadien chez les 63 kg, a bénéficié d’un choix discrétionnaire de la part du directeur haute performance de Boxe Canada, Daniel Trépanier.

Cette décision prise en comité avec les entraîneurs de l’équipe nationale est basée sur ses résultats passés.

Le gaucher de 22 ans est champion canadien en titre. Son palmarès compte aussi une médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth, en 2018, en Australie. Il totalise plus de 160 combats dans les rangs amateurs.

Dans le cas de Bernier (+91 kg), un Brossardois format géant de 2,01 m (6 pi 7 po), il poursuit son chemin même s’il a perdu en finale des qualifications.

Incapable de se dégager de ses obligations professionnelles en tant que policier à York, en Ontario, son adversaire Aaron Higgins ne s’est pas rapporté au camp d’entraînement de l’équipe nationale au début du mois de janvier.

Higgins a du coup renoncé à ce qui s’avérait sans doute sa dernière occasion de participer aux Jeux olympiques. Il avait raté de peu ceux de Rio en 2016.

Ils sont rapprochés.

Christophe Bernier (en rouge) et Aaron Higgins (en bleu) échangent des coups en finale des sélections olympiques canadiennes, à Montréal, en décembre 2019.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Du côté féminin, la délégation de cinq pugilistes est fidèle aux résultats enregistrés en date du 20 décembre.

Ainsi, Mandy Bujold (51 kg), Caroline Veyre (57 kg), Irene Fiolek (60 kg), Myriam Da Silva (69 kg) et Tammara Thibeault (75 kg), se rendront à Buenos Aires en vue de l’étape suivante.

Dans le cas de Thibeault, elle n’a pas eu à participer aux sélections canadiennes puisqu'elle a récolté une médaille de bronze aux Championnats du monde, en Russie, en octobre dernier.

Deux boxeuses échangent des coups.

Mandy Bujold (en bleu) en action à Montréal en décembre 2019

Photo : Courtoisie Boxe Canada - Virgil Barrow

Les autres représentants masculins du Canada en Argentine seront Justin Parina (52 kg), Eric Basran (57 kg), Wyatt Sanford (69 kg), Jaquan Carty (75 kg), John Michael Bianco (81 kg) et Bryan Colwell (91 kg).

Pour se qualifier, ils devront se classer parmi les trois premiers de leur catégorie respective.

Autrement, une dernière fenêtre s’ouvrira, à Paris du 13 au 24 mai, à l’occasion des qualifications mondiales.

Avant de partir en Argentine, les 13 pugilistes de la sélection canadienne tiendront un camp préparatoire à l'Institut national du sport de Montréal, du 8 au 24 mars.

En attendant, cinq membres de l'équipe unifoliée (Caroline Veyre, Tammara Thibeault, Eric Basran, Thomas Blumenfeld et Wyatt Sanford) prennent part à la Coupe de l'Indépendance, à Santiago, en République dominicaine.

Outre le Canada, ce tournoi regroupe aussi des boxeurs du Brésil, de l'Équateur, de Trinité-et-Tobago et du pays hôte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !