•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bombardier poursuit l'aventure avec Racing Point

Il sort des puits du circuit de Barcelone.

Lance Stroll dans la RP20 de l'équipe Racing Point, avec sur la prise d'air moteur le nom de Bombardier

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli

L'entreprise Bombardier, en pleine restructuration, a décidé d'honorer son entente de commandite avec l'équipe de F1 Racing Point.

On se demandait si la nouvelle RP20 de l’équipe Racing Point allait arborer le nom de l’entreprise québécoise.

La réponse est oui. Le nom de Bombardier était bien visible sur la prise d’air du moteur et sur le mur de commanditaires qui sert de fond de scène à l’équipe pour les présentations officielles et les entrevues des pilotes.

Les pilotes Lance Stroll et Sergio Pérez posent fièrement devant la monoplace 2020, la RP02.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les pilotes Lance Stroll et Sergio Pérez posent fièrement devant la monoplace 2020, la RP02.

Photo : Racing Point

En 2019, Bombardier avait accepté de poursuivre l'aventure avec l'équipe Racing Point de Lawrence Stroll, après avoir soutenu son fils Lance Stroll dans ses débuts en F1 chez Williams.

La restructuration majeure que vit Bombardier aurait pu mettre à mal ce partenariat. Ce n’est pas le cas.

Nous avons l’intention d’honorer les termes de notre partenariat, a répondu par courriel Anna Cristofaro, chef de service, relations publiques, Bombardier Aviation à Radio-Canada Sports.

À la question : avez-vous songé à revoir les termes de l’entente en raison des bouleversements au sein de l’entreprise, la réponse a été : Nous avons toujours eu l’intention d’honorer les termes du partenariat, a précisé Madame Cristofaro.

Il n’a pas été possible de savoir si certains termes du partenariat avaient été revus, comme la longueur du contrat ou le montant investi dans l’équipe.

Le partenariat a été établi bien avant les annonces récentes et nous permet de générer des opportunités de vente tout au long de l'année, a rappelé la représentante de l’entreprise.

Lance StrollAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lance Stroll

Photo : Getty Images / Rudy Carezzevoli

Pour alléger sa lourde dette, Bombardier a annoncé le jeudi 13 février avoir cédé à l'entreprise française Airbus et au gouvernement québécois le bloc d’actions qu’il détenait dans le programme de l'avion A220 (anciennement nommé la C Series).

L'entreprise a ensuite décidé le lundi 17 février de se concentrer sur l’aviation d’affaires et son intention d’accélérer son désendettement en vendant son secteur d’activité ferroviaire à l’entreprise française Alstom.

Les activités et le budget de marketing du secteur d’avions d’affaires de Bombardier sont séparés de ceux de nos avions commerciaux depuis longtemps, a dit Mme Cristofaro. Les annonces récentes de Bombardier n’ont aucun lien avec nos activités.

L’entreprise canadienne, qui se concentrera dorénavant sur le secteur des avions d’affaires, continuera donc de jouir d’une visibilité de premier plan sur les circuits du Championnat du monde de F1 grâce à la famille Stroll.

Les premières images des essais officiels au circuit de Barcelone, mercredi, ont permis de constater que le Québécois Lance Stroll avait toujours le nom de Bombardier inscrit au bas de son casque.

Gros plan sur ses yeux

Lance Stroll dans la RP20 de l'équipe Racing Point

Photo : Getty Images / LLUIS GENE

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports