•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jérémy Chartier à quelques bonds d'une qualification olympique

Le trampoliniste canadien Jérémy Chartier, les bras en croix, souriant à la foule après une épreuve.

À 17 ans, le trampoliniste Jérémy Chartier a été le porte-drapeau canadien aux Jeux olympiques de la Jeunesse 2018, à Buenos Aires, Argentine.

Photo : Twitter / Gymnastique

Radio-Canada

Une autre étape dans les qualifications olympiques de trampoline sera franchie par le jeune Jérémy Chartier ce week-end à la Coupe du monde de Baku, en Azerbaïdjan.

Le Montréalais de 18 ans visait d’abord les Jeux de 2024, mais ses premières participations à des compétitions dans la catégorie senior lui ont permis d’espérer obtenir son billet pour Tokyo.

« Mon objectif était plus Paris 2024, dit-il. Ça a été mis au clair avec mon entraîneur. De savoir que 2020 est une bonne possibilité, c’est comme un bonbon. »

« J’aimerais vraiment ça, y aller. »

« Si ça ne va pas comme je veux, au pire, je suis avec les 15 meilleurs sur la planète et je représente mon pays à la compétition aux cinq anneaux. J’ai travaillé fort pour ça et ce n’est pas la dernière fois. »

Champion du monde de son groupe d’âge en 2015 et 2017, Jérémy Chartier a participé à ses premiers Championnats du monde senior en 2018, où il a pris la 27e place.

Les attentes étaient grandes quand il s’est présenté à Tokyo pour ses deuxièmes mondiaux en novembre dernier.

S’il a complètement raté sa première routine, il a rebondi avec le 12e pointage de toute la compétition lors de son second passage au trampoline.

C’est donc dire qu’avec une performance décente à son premier passage, il aurait facilement terminé parmi les 10 premiers.

De ces Championnats du monde, on a retenu les huit meilleurs gymnastes pour Tokyo, à raison d’un seul par pays.

Les prochaines qualifications seront attribuées en fonction des résultats en Coupe du monde, où on retient les quatre meilleures performances sur six étapes.

S’il maintient sa place actuelle, Jérémy Chartier sera à Tokyo.

Les récents Championnats du monde ont constitué une autre étape dans son cheminement.

« Dans le fond, c’est toujours ça : tu gagnes et tu apprends ou tu ne fais qu’apprendre, raconte-t-il. Tu ne perds jamais, si tu parviens à voir le côté positif. Tu reviens sur tes erreurs pour faire en sorte que ça n’arrive plus jamais. »

« Je sais quelles sont mes erreurs. Je sais quels ont été mes points forts. Je vais les valoriser et je vais corriger mes erreurs. »

Après l’étape de Baku, le dernier volet de la qualification olympique sera la Coupe du monde de Brescia, en Italie, les 24 et 25 avril.

(Avec les informations de Diane Sauvé)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Trampoline

Sports