•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ted-Jan Bloemen couronné au 5000 m des mondiaux de Salt Lake City

Il étend les bras à l'arrivée.

Ted-Jan Bloemen

Photo : Getty Images / JERRY LAMPEN

Radio-Canada

Ted-Jan Bloemen est le roi du 5000 m. Le Canadien a remporté l’or dans cette épreuve, jeudi, aux Championnats du monde de distances individuelles présentés à Salt Lake City. Son compatriote Graeme Fish a décroché le bronze en 3e place.

Bloemen a conclu sa course en 6 min 4 s 375/1000, à environ 2,5 s de son propre record du monde. Cette performance lui a valu la première médaille d’or de sa carrière à ces mondiaux.

« Avant d'entamer la saison, j'avais ciblé cette épreuve comme étant très importante pour moi », a déclaré Bloemen, double médaillé olympique à Pyeongchang (or au 10 000 m et argent au 5000 m).

Travailler en fonction des Jeux olympiques dans deux ans, c'est si lointain, il faut établir des objectifs en cours de route. Cet anneau représente quelque chose de vraiment spécial pour moi. J'ai réussi deux records du monde ici et je pensais que ce pourrait être une possibilité de nouveau aujourd'hui.

Ted-Jan Bloemen

Son meilleur résultat individuel dans cette compétition était une 2e place au 10 000 m, en 2016, en Russie.

Le représentant de l'unifolié a devancé le Néerlandais Sven Kramer (6:04,918), qui avait terminé 3e l’an dernier en Allemagne, pour devenir le premier patineur au pays à être sacré sur cette distance aux Championnats du monde.

Fish, de Moose Jaw, a pris le 3e rang en 6:06,321, son meilleur temps au 5000 m. Jordan Belchos, de Toronto, a aussi battu son record personnel. Il a conclu l’épreuve au 5e échelon en 6:12,071.

Le champion du monde en titre, le Norvégien Sverre Lunde Pedersen (6:11,803), s’est contenté de la 4e place.

Le sprint par équipe canadien, qui est composé de Laurent Dubreuil, d'Antoine Gélinas-Beaulieu et de Gilmore Junio, croyait avoir remporté le titre mondial jusqu'à ce qu'on le disqualifie en raison d'un mauvais relais. Le dernier échange s'est fait trop tôt, Dubreuil étant devancé par Gélinas-Beaulieu avant la sortie d'un virage.

C’est la raison officielle, mais disons que nous ne sommes pas trop d’accord avec la décision de l’arbitre. Je trouve que c’est très sévère. Antoine et moi étions côte à côte à la sortie du virage, ce n’est pas comme s’il était complètement en avant de moi.

Laurent Dubreuil

« C’est doux-amer, ajoute Gélinas-Beaulieu. Nous sommes vraiment contents d’avoir été aussi vites, d’avoir battu nos compétiteurs et d’avoir fait une belle course. Mais de rater cette belle 1re place, c’est très décevant et frustrant. On doit passer à autre chose. C’était quand même une belle épreuve pour montrer que nous sommes capables d’aller vite. »

Les Néerlandais sont ainsi passés de la deuxième marche du podium à la première après une longue délibération des officiels. Les Canadiens ont déposé un protêt, sans toutefois obtenir le résultat escompté. Les Chinois et les Norvégiens ont bouclé la course en 2e et 3e place.

Blondin 6e au 3000 m

L’Ottavienne Ivanie Blondin, avec une 6e place, a été la meilleure Canadienne de la première épreuve de ces mondiaux. Blondin a conclu le 3000 m en 3 min 57 s 560/1000, son meilleur temps sur cette distance. Elle a terminé l’épreuve à 3,3 s de la gagnante et championne en titre, Martina Sablikova (3:54,252).

La Tchèque de 32 ans a mis la main sur sa 16e médaille d’or des mondiaux de distances individuelles, un record.

Isabelle Weidemann, également d’Ottawa, a pris la 10e place en 4:01,345. La Saguenéenne Valérie Maltais a terminé 12e en 4:02,136.

La Néerlandaise Carlijn Achtereekte (3:54,924) et la Russe Natalia Voronina (3:55,540) ont complété le podium.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Patinage de vitesse

Sports