•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Clavel affrontera la no 2 mondiale

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Kim Clavel

Kim Clavel

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

Jean-François Chabot

Le Groupe Yvon Michel (GYM) et la boxeuse Kim Clavel frappent un grand coup pour souligner le début de leur association avec l’annonce d’un combat face à l’ex-championne mondiale Esmeralda Moreno.

L’affrontement chez les super-mouches (115 lb) aura lieu le 21 mars au Casino de Montréal. Aucun titre ne sera à l'enjeu.

Classée numéro 2 par le site Boxrec, Moreno (35-12-2, 11 K.-O.) n’est pas née de la dernière pluie. Même si sa fiche est de 0-3-1 à ses quatre derniers affrontements, la Mexicaine de 32 ans n’est pas une cliente commode.

Titulaire de la ceinture des mi-mouches de la NABF, Clavel (11-0, 2 K.-O.), que l'on surnomme K-K, s’en accommode au point de s’en réjouir.

Je suis vraiment contente de la tournure des événements. Je suis en tête d’affiche face à une adversaire de qualité et très bien classée. Je crois que je vais aller faire un tour à l’université avec elle. Elle a beaucoup à m’apprendre. Je vais devoir me battre pour gagner chacun des 10 rounds.

Kim Clavel, boxeuse

La Joliettaine de 29 ans voit dans ce prochain rendez-vous l’occasion de connaître sa valeur réelle dans l’échelon mondial.

Moreno a notamment perdu par décision unanime contre sa compatriote Jessica Chavez (30-5-3, 4 K.-O.) dans un duel pour le titre mondial vacant des poids mouches (112 lb).

Elle a ensuite livré un combat nul avant de s’incliner par décision majoritaire devant une autre Mexicaine, Yesenia Gomez (17-5-3, 6 K.-O.), pour le titre du WBC des mi-mouches (108 lb) qu’elle a déjà détenu à deux reprises.

En fait, Moreno affiche un rendement de 3-4-1 en championnat du monde.

Danielle Bouchard, entraîneuse de Kim Clavel, voit en Moreno un défi de taille.

Oui, la marche est haute, mais Kim est une fille de défis. Il ne faut pas lui présenter des adversaires qui seront des proies faciles battues d’avance. Avec cette fille-là, c’est garanti que Kim devra travailler et mettre en pratique tout ce que l’on fait dans le gymnase. C’est en se mesurant avec ce genre d’adversaire que l’on devient championne du monde.

Danielle Bouchard, entraîneuse de Kim Clavel
Elle sourit.

Esmeralda Moreno, en avril 2011, avec la ceinture des poids mouches du WBC

Photo : latincontent via getty images / Jam Media

« Moreno présente un style agressif. Elle sera constamment devant Kim. On a déjà eu des surprises parce que les vidéos ne nous disent pas tout. Mais chez les Mexicaines, c’est rare que l’on soit confronté à des stylistes qui vont se déplacer dans le ring », a ajouté Bouchard.

Il sera aussi intéressant de voir comment Clavel se débrouillera face à une rivale aussi expérimentée qui a déjà livré plusieurs combats de 10 rounds. Elle en sera à son 50e combat professionnel.

Le gala, le 65e de GYM au Casino, se tiendra en matinée et proposera huit combats.

Terry Osias (9-0, 4 K.-O.), Marie-Pier Houle (2-0-1, 1 K.-O.), avec un premier combat de six rounds, et Mazkum Akdenis (11-0, 6 K.-O.) seront également en action.

Un calendrier bien rempli

Yvon Michel était heureux d’annoncer que Clavel participera à cinq combats au cours de la prochaine année, chaque fois en tant que tête d’affiche de la Série Dooly’s du Casino.

Les attentes sont grandes, et le promoteur ne cache pas l’ambition de voir sa nouvelle protégée en position de se battre pour un titre mondial au printemps 2021.

Par ailleurs, Michel est en attente du résultat de l’appel d’offres pour la tenue du combat qui doit opposer Eleider Alvarez (25-1, 13 K.-O.) au Mexicain Gilberto Ramirez (40-0, 26 K.-O.).

Les mises de GYM et du promoteur américain Top Rank seront dévoilées le 20 février à Las Vegas. À la lumière des propos d’Yvon Michel, il ne faut pas s’attendre à ce que ce combat soit présenté au Québec.

Rivas lance un jab en direction de Whyte.

Les boxeurs Oscar Rivas et Dillian Whyte

Photo : Reuters / Andrew Couldridge

Par contre, Michel se réjouit de voir le poids lourd Oscar Rivas (26-1, 18 K.-O.) obtenir sa propre entente de partenariat avec Top Rank. GYM a déjà paraphé le contrat et il ne manque que la signature des Américains.

Dès que ce sera fait, Yvon Michel pourra annoncer que Rivas se battra à Québec, le 28 mars, en sous-carte du combat opposant Artur Beterbiev (15-0, 15 K.-O.) et le gaucher chinois Meng Fanlong (16-0. 10 K.-O.).

Cet affrontement constituera une première en sol québécois avec Beterbiev qui défendra ses titres de l'IBF et du WBC des mi-lourds.

Enfin, une annonce officielle est imminente pour la tenue d’un combat d’unification pour les ceintures de l'IBF, du WBC et de la WBA des super-mi-moyennes entre Marie-Eve Dicaire (16-0) et l’Américaine Claressa Shields (10-0, 2 K.-O.

La date et le lieu ont déjà été choisis. Il ne manquerait que la confirmation de la participation d’un réseau de télévision afin de procéder à une annonce officielle.

En passant, Marie-Eve Dicaire et son entraîneur Stéphane Harnois sont de retour au pays après leurs vacances. Tout est donc en place pour une autre importante conférence de presse…

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !