•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Jets prolongent le contrat de leur entraîneur Paul Maurice

Il sourit en conférence de presse.

L'entraîneur-chef des Jets de Winnipeg, Paul Maurice

Photo : Getty Images / Marianne Helm

Radio-Canada

L'entraîneur-chef Paul Maurice a signé mercredi une prolongation de contrat de plusieurs saisons avec les Jets de Winnipeg.

À la barre de l'équipe depuis janvier 2014, l'homme de 53 ans a conservé un dossier de 264 victoires, 186 défaites et 53 autres défaites en prolongation ou en tirs de barrage en saison et de 11-16 dans les séries éliminatoires. En 2018, il a mené les siens en finale de l’Ouest.

« Je n’y pensais pas véritablement, a déclaré Maurice au sujet de son contrat. Une fois que nous avons parlé durant l’été et que nous avons établi que nous voulions une entente, il était inévitable que ça se produise. »

Son total de 502 matchs à la barre de la formation de Winnipeg le classe au 2e rang parmi les entraîneurs actifs, derrière Jon Cooper à Tampa Bay.

Maurice est 6e dans l'histoire de la LNH avec 1587 matchs et 7e pour les victoires (724). Avant d'atterrir à Winnipeg, il a dirigé les Hurricanes de la Caroline et les Maple Leafs de Toronto.

« Quand je suis arrivé dans cette ligue, je crois que la moitié des joueurs de l’équipe était plus vieux que moi. Maintenant, j’ai l’âge de leurs parents, même que certains sont plus jeunes que moi, a dit Maurice au sujet de son parcours de 22 saisons dans la LNH.

« Tu dois changer ta façon de parler aux gens et ta façon d’interagir avec eux, a-t-il poursuivi. Ça fait partie du grand défi dans cette ligue. »

Les Jets ont 63 points, un de moins que les Coyotes de Phoenix et les Golden Knights de Vegas, qui occupent les deux dernières places pour accéder aux séries éliminatoires dans l'Ouest.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !