•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Armand Duplantis bat à 20 ans le record du monde du saut à la perche

Il tombe de l'autre côté de la barre.

Le sauteur à la perche suédois Armand Duplantis

Photo : Reuters / Dylan Martinez

Agence France-Presse

Le prodige suédois Armand Duplantis, 20 ans, a battu le record du monde du saut à la perche du Français Renaud Lavillenie grâce à un bond à 6,17 mètres lors de la réunion en salle de Torun, en Pologne, samedi.

Champion d'Europe en 2018 et vice-champion du monde en octobre à Doha (Qatar), Duplantis a franchi la barre à son deuxième essai pour effacer la marque de 6,16 m de Renaud Lavillenie établie en février 2014 en Ukraine.

Né et élevé aux États-Unis, mais représentant la Suède, pays de sa mère, lors des compétitions internationales, Duplantis est entré dans la légende de l'athlétisme en ayant désormais sauté plus haut que l'Ukrainien Sergei Bubka (6,15 m en 1993) et que le champion olympique français. La meilleure marque en extérieure demeure celle de Bubka, établie à 6,14 mètres en juillet 1994.

« C'est quelque chose que je voulais depuis que j'ai 3 ans, a assuré Duplantis après son exploit. C'est une année très importante (avec les Jeux de Tokyo), c'est une bonne façon de la commencer. »

Dans une forme éblouissante, Armand Duplantis avait annoncé ses intentions mardi en manquant de très peu de passer déjà 6,17 mètres lors de la réunion de Düsseldorf, en Allemagne, remportée avec un meilleur saut à 6 mètres.

Samedi, il a survolé le concours de Torun en franchissant toutes ses barres au premier essai avec une marge énorme, même à 5,92 mètres, puis 6,01 mètres.

Détenteur de nombreux records du monde non officiels dans les catégories juniors, Armand Duplantis multiplie les exploits depuis deux ans. En 2018, il était devenu champion d'Europe senior à l'issue d'un concours fantastique à Berlin en août grâce à un saut à 6,05 mètres.

« Sa force principale c'est qu'il va très très vite, a expliqué l'ex-entraîneur de Lavillenie Damien Inocencio. Il a des qualités naturelles par rapport à ça. Il fait la bonne taille (1,81 m). C'est aussi un vrai compétiteur avec une grosse force mentale. »

En octobre dernier, à l'issue d'une saison où il avait franchi plusieurs fois la marque mythique des 6 mètres, il était devenu vice-champion du monde à Doha avec un saut à 5,97 mètres, finalement battu par l'Américain Sam Kendricks.

À un peu plus de cinq mois des Jeux olympiques de Tokyo, Duplantis s'est posé samedi comme le grand favori pour le titre suprême.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports