•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Exclusion de la Russie des Jeux de Tokyo : les audiences du TAS pourraient être publiques

Ils flottent dans un stade.

Le drapeau des Jeux olympiques et celui de la Russie

Photo : Reuters / Mark Blinch

Agence France-Presse

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a appelé lundi le Tribunal arbitral du sport (TAS) à ce que ses audiences pour déterminer si la Russie doit être exclue des prochains Jeux olympiques soient publiques.

Le TAS doit rendre une décision sur l'exclusion pour quatre ans de la Russie par l'AMA (le 9 décembre 2019) de toute compétition internationale.

Rappelons que l'AMA a voulu sanctionner la « manipulation » de données de contrôles antidopage, que lui a remises l'Agence russe antidopage (RUSADA).

« Les enquêtes de l'AMA sur la Russie, et ce dernier cas de non-conformité, ont suscité un énorme intérêt dans le monde entier », estime le directeur général de l'Agence mondiale antidopage, Olivier Niggli, pour justifier cette demande.

« L'AMA et plusieurs de ses partenaires estiment que ce litige devant le TAS devrait se dérouler dans un environnement public afin que tout le monde comprenne le processus et entende les arguments », ajoute M. Niggli, cité par le communiqué.

Accord nécessaire

L'Agence russe antidopage (RUSADA) devra donner son approbation pour que l'audience soit publique, a-t-on appris mardi auprès du Tribunal arbitral du sport.

« Le TAS a en effet reçu une demande de l'AMA. Nous devons maintenant consulter la RUSADA à ce sujet », a expliqué à l'AFP Matthieu Reeb, secrétaire général du TAS.

« Si un consensus existe en faveur d'une audience publique, le TAS validera très certainement ce choix », a-t-il ajouté.

Selon plusieurs sources proches du dossier interrogées par l'AFP à Lausanne, la décision du TAS pourrait ne pas être rendue avant le mois de mai, à deux mois du début des Jeux de Tokyo qui commencent le 24 juillet.

L'AMA a rappelé que, malgré l'exclusion de la Russie, les athlètes russes pourront participer sous drapeau neutre aux compétitions à condition de prouver qu'ils ne sont pas en cause dans cette vaste affaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Dopage

Sports