•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Chiefs et Laurent Duvernay-Tardif remportent le Super Bowl LIV

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Laurent Duvernay-Tardif

Laurent Duvernay-Tardif embrasse le trophée Vince-Lombardi remis aux champions du Super Bowl.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Les Chiefs de Kansas City ont renversé la vapeur au quatrième quart du Super Bowl LIV pour vaincre les 49ers de San Francisco 31-20, dimanche soir, à Miami. Laurent Duvernay-Tardif devient le premier joueur né au Québec à gagner le match ultime de la NFL.

Après trois quarts, les 49ers menaient 20-10. Mais les Chiefs ont marqué trois touchés au dernier quart pour gagner leur deuxième Super Bowl et leur premier en 50 ans (Super Bowl IV). C'est seulement la troisième fois de l'histoire, après les Patriots de la Nouvelle-Angleterre en 2015 et en 2017, qu'une équipe parvient à combler un retard de 10 points ou plus au quatrième quart.

On a gagné, c'est tout ce qui compte! Trois minutes plus tôt, on perdait par 10 points, puis touché, touché, touché. Vingt et un points au quatrième, c’est incroyable. Ça montre à quel point on est explosifs.

Laurent Duvernay-Tardif

Sélectionné au sixième tour du repêchage de la NFL en 2014 par les Chiefs après sa carrière universitaire à McGill, le Québécois a toujours été dirigé par Andy Reid, qui était jusqu'à dimanche l'entraîneur ayant remporté le plus de matchs sans avoir gagné le Super Bowl (207 victoires, 6e rang de l'histoire).

« J’ai serré Andy Reid dans mes bras et je lui ai dit merci, merci pour l’opportunité. Merci pour toutes les chances qu’il m’a données et d’avoir cru en moi. Je pense qu’il le mérite. Il le mérite tellement », a encore dit Laurent Duvernay-Tardif à RDS.

On l’a fait pour Kansas City, mais aussi pour le Québec, le Canada. Honnêtement, je suis tellement heureux de pouvoir ramener ça à Montréal. C’est malade!

Laurent Duvernay-Tardif
Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Deux joueurs de football

Les réactions de Laurent Duvernay-Tardif

Photo : Reuters / Shannon Stapleton

Premier quart

Les Chiefs ont amorcé la rencontre avec le ballon, mais ils n’ont rien fait de bon à leur première série offensive.

Une course de 32 verges à la suite d’un jeu renversé de Deebo Samuel a ensuite mis les 49ers en bonne position dans la zone adverse, mais San Francisco a dû se contenter d’un botté de placement pour inscrire les trois premiers points du match.

Après une longue séquence méthodique de 15 jeux et 7 minutes 26 secondes de possession, les Chiefs ont marqué le premier touché du match quand Patrick Mahomes est entré lui-même dans la zone des buts.

Ils se regardent.

De dos, le garde des Chiefs Laurent Duvernay-Tardif écoute les instructions de son quart-arrière Patrick Mahomes.

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

Deuxième quart

Au tout début du deuxième quart, le quart des 49ers Jimmy Garoppolo a commis le premier revirement de la rencontre. Sa passe a été interceptée par Bashaud Breeland au milieu du terrain.

Les Chiefs ont progressé en direction de la zone des buts, mais même après avoir gagné un premier jeu sur un quatrième essai et 1 verge, ils ont dû se contenter d’un placement pour porter la marque à 10-3.

San Francisco a inscrit son premier touché de la rencontre sur la séquence suivante.

Après avoir bien établi leur jeu au sol avec plusieurs bonnes courses, les 49ers ont frappé par la voie des airs. Garoppolo a rejoint Kyle Juszczyk, qui s'est défait d'un premier plaqué à 10 verges de la zone payante avant d'inscrire le touché. C'était 10-10.

Ils se félicitent.

Greg Kittle des 49ers célèbre le touché de Kyle Juszczyk (44) en première mi-temps.

Photo : Getty Images / Kevin Kox

Dans les dernières secondes de la mi-temps, l'ailier rapproché des 49ers George Kittle pensait bien avoir donné un long gain à son équipe, mais une pénalité pour obstruction offensive a annulé l'action.

Et c'est par le pointage de 10-10 que s'est conclue la première mi-temps.

Shakira et Jennifer Lopez ont ensuite assuré le spectacle pendant la pause.

Elles chantent sur la scène.

Shakira et Jennifer Lopez

Photo : Getty Images / Kevin Winter

Troisième quart

Les 49ers ont commencé la deuxième demie avec le ballon et ont réussi à se rendre jusqu’à la ligne de 24 des Chiefs. Mais San Francisco a finalement dû se contenter d’une tentative de placement et Robbie Gould, d’une distance de 42 verges, a redonné l’avance aux siens 13-10.

De retour en attaque, Patrick Mahomes a d’abord perdu le ballon, qu’il a recouvré, avant de subir la première interception de sa carrière en matchs éliminatoires. Le larcin a été commis par Fred Warner lorsque Mahomes tentait de rejoindre Tyreek Hill en profondeur.

Les 49ers ont creusé l'écart après le revirement en traversant en six jeux les 55 verges qui les séparaient de la zone de Kansas City. Raheem Mostert a complété le travail de l'attaque aérienne des 49ers avec une course d'une verge. 20-10 San Francisco.

Des joueurs de football à la ligne des buts

Raheem Mostert (au milieu, au sol) marque le deuxième touché des 49ers.

Photo : Getty Images

Quatrième quart

Pressé régulièrement dans le champ-arrière, Mahomes a commis une deuxième interception de suite à la séquence suivante. Malgré 52 verges de gain en 12 jeux, les Chiefs n'ont pas été en mesure de réduire l'écart. C'est le premier match de deux interceptions ou plus du quart étoile cette saison.

Deux joueurs essaient de l'agripper.

Le quart des Chiefs Patrick Mahomes est pressé par la défense des 49ers.

Photo : Getty Images / Al Bello

Les Chiefs se sont toutefois rapprochés des 49ers au milieu du quart.

Mahomes a d'abord trouvé Tyreek Hill en troisième essai et 15 pour un gain important de 44 verges. Puis, lors d'un autre troisième jeu, les 49ers ont été pris en défaut pour obstruction sur Travis Kelce dans la zone des buts. Au jeu suivant, Kelce, fin seul, a accepté la passe d'une verge de Mahomes pour le majeur. 20-17 San Francisco.

Après une deuxième courte séquence des 49ers en attaque, les Chiefs ont rapidement traversé le terrain grâce à une passe de 38 verges à Sammy Watkins. Quelques jeux plus tard, Damien Williams a tout juste étiré les bras pour faire franchir au ballon la ligne des buts et inscrire le deuxième touché des Chiefs au quatrième quart. 24-20 Chiefs.

La défense des Chiefs a ensuite arrêté la séquence désespérée des 49ers dans les deux dernières minutes, puis Damien Williams a inscrit son deuxième touché de la rencontre à la suite d'une course de 38 verges pour clouer le cercueil des 49ers.

Afin de ne laisser aucun doute, les Chiefs ont intercepté à nouveau Garropolo (219 verges, 1 touché, 2 interceptions) avec 57 secondes à jouer.

Des confettis tombent dans le stade.

Le tableau indicateur du stade Hard Rock de Miami célèbre la victoire des Chiefs de Kansas City au Super Bowl.

Photo : Getty Images / Ronald Martinez

Un Super Bowl à saveur québécoise

Le match a suscité un intérêt accru au nord de la frontière américaine en raison, bien sûr, de la présence de Laurent Duvernay-Tardif, joueur de ligne offensive des Chiefs, qui participait à son premier Super Bowl.

Quinze Canadiens avaient auparavant été en uniforme lors du Super Bowl, selon NFL Canada. Le garde de 28 ans est donc devenu le 16e Canadien et le premier Québécois depuis le spécialiste des longues remises Jean-Philippe Darche en 2006 à fouler le terrain de la confrontation finale.

Les Seahawks de Seattle de Darche s'étant inclinés à l'époque, Duvernay-Tardif est devenu le premier joueur né au Québec à gagner le Super Bowl. Il est également le neuvième Canadien à mettre la main sur le trophée Vince-Lombardi.

Par ailleurs, avec 286 verges de gains par la passe, deux passes de touché (deux interceptions) et un touché au sol, le quart des Chiefs Patrick Mahomes a été sacré joueur par excellence de la rencontre.

Il le tient par l'épaule gauche.

Laurent Duvernay-Tardif (no 76) félicite son Patrick Mahomes (no 15) après le premier touché du match.

Photo : Getty Images

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !