•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Athlétisme : menacée d'exclusion, la Russie se voit offrir une dernière chance

Des athlètes russes brandissent leur drapeau après une course.

Les athlètes russes propres veulent participer aux Jeux olympiques, même sans drapeau ni hymne nationaux.

Photo : Getty Images / Cameron Spencer

Agence France-Presse

L'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) a recommandé mercredi l'exclusion de la Russie de la Fédération internationale (IAAF).

La Russie est suspendue depuis novembre 2015 pour un vaste scandale de dopage institutionnel.

L'AIU, en charge de la lutte antidopage en athlétisme, a non seulement recommandé de maintenir l'exclusion, mais a aussi demandé que l'on conserve l'arrêt du processus qui permettait aux athlètes russes jugés irréprochables par un panel antidopage de participer à des compétitions sous bannière neutre.

L'affaire Lysenko en bref :

Le 21 novembre 2019, le président de la Fédération russe d'athlétisme et plusieurs officiels ont été provisoirement suspendus par l'AIU pour « obstruction à une enquête » visant le sauteur en hauteur Danil Lysenko. Ils sont accusés d'avoir fourni de faux documents pour permettre au vice-champion du monde de 2017 d'échapper à une sanction pour manquements à ses obligations de localisation pour des contrôles inopinés.

L'IAAF a indiqué mercredi qu'elle laisserait une dernière chance à la Fédération russe d'athlétisme de reconnaître ses torts dans l'affaire Lysenko, afin d'éviter une éventuelle exclusion.

« Les accusations de l'AIU à l'encontre de la Fédération russe pour violation des règles antidopage sont très sérieuses. L'IAAF va analyser les documents transmis par l'AIU ces jours-ci », a écrit la Fédération internationale dans un communiqué.

La porte d'entrée de la Fédération russe d'athlétisme dans les bureaux du Comité olympique russe

La porte d'entrée de la Fédération russe d'athlétisme dans les bureaux du Comité olympique russe

Photo : Getty Images / KIRILL KUDRYAVTSEV

La Fédération internationale a écrit au nouveau ministre russe des Sports Oleg Matytsine, nommé le 21 janvier, et à la Fédération russe d'athlétisme. Si les autorités reconnaissent les faits, l'IAAF prendra des sanctions plus clémentes « n'allant pas jusqu'à l'exclusion ».

La Fédération internationale proposera de relancer un système, actuellement gelé, permettant à des athlètes russes de prendre part à des compétitions internationales sous bannière neutre, et elle proposera « un nouveau processus pour la réintégration de l'athlétisme russe ».

« Si la Fédération russe continue de nier les accusations, ce sera au Tribunal arbitral du sport (TAS) d'arbitrer le litige, précise-t-on. Si les accusations sont confirmées, le dossier reviendra sur la table du conseil exécutif de l'IAAF qui prendra des sanctions », précise le communiqué de la Fédération internationale.

Plusieurs vedettes de l'athlétisme russe font pression sur leur fédération. Il y a notamment la triple championne du monde de saut en hauteur Mariya Lasitskene, le champion du monde en 2015 du 110 m haies Sergey Shubenkov et la championne du monde en titre du saut à la perche, Anzhelika Sidorova.

Mariya Lasitskene

Mariya Lasitskene

Photo : Reuters / TT News Agency

Ces trois athlètes ont demandé des comptes à leur fédération, sous forme d'une lettre ouverte en décembre, et ils ont en janvier décidé de réintégrer la commission des athlètes pour tenter de peser de tout leur poids.

Il franchit une haie.

Le Russe Sergey Shubenkov pendant une course de 110 m haies

Photo : Getty Images / KIRILL KUDRYAVTSEV

Nouveau joueur, nouvel espoir

Mariya Lasitskene a aussi rencontré le ministre Matytsine.

« J'ai envie de croire, j'ai envie d'espérer que ces changements vont nous aider, auront de l'influence sur notre fédération parce que nous sommes vraiment dans un état lamentable », a-t-elle affirmé à l'AFP.

Ils se serrent la main.

Oleg Matytsine et Thomas Bach au siège du CIO

Photo : CIO

Oleg Matytsine est âgé de 55 ans. Il est président de la Fédération du sport universitaire et auteur d'ouvrages scientifiques sur le sport. Jeune, il a été athlète. Il a fait du tennis de table au niveau national.

« Il a un regard moderne sur les problèmes, je suis optimiste quant à l'avenir », a affirmé à son sujet le directeur de l'Agence russe antidopage, Iouri Ganous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports