•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« J'ai hâte » : Laurent Duvernay-Tardif prêt pour le Super Bowl

Il répond aux questions des journalistes.

Laurent Duvernay-Tardif

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

Radio-Canada

Laurent Duvernay-Tardif a participé à une première rencontre médiatique à Miami, mercredi, à quatre jours du Super Bowl que ses Chiefs disputeront aux 49ers. Le garde québécois se dit prêt, parce que le gros de la préparation a été fait à Kansas City, avant le départ pour Miami.

« La semaine dernière a été une semaine de préparation régulière. De mardi à vendredi, ç’a été exactement pareil à ce que l’on a eu au cours des 20 dernières semaines. Ça nous a aidés à bien préparer nos jeux dans un environnement beaucoup plus calme et à nous concentrer sur la tâche à accomplir. Ici, on peaufine et on s’assure que les détails sont bien maîtrisés. Mais le gros du travail est déjà fait », assure-t-il.

Les joueurs peuvent ainsi se plier aux obligations médiatiques sans avoir à ressentir le stress de leur préparation, ajoute-t-il.

Laurent Duvernay-Tardif soutient que rien n’a changé dans la préparation des Chiefs.

Comme chaque semaine, le mot d’ordre est de donner le plus de temps possible à Patrick (Mahomes, quart-arrière), surtout dans une rencontre aussi importante. Il a tellement d’explosivité que ça vaut la peine de lui donner une demi-seconde de plus pour qu’il réussisse peut-être un jeu de 80 verges vers Tyreek Hill.

Laurent Duvernay-Tardif, garde des Chiefs de Kansas City

« On a regardé des bandes vidéo et leurs matchs contre les Vikings et les Packers. Ils possèdent beaucoup de talent sur la ligne défensive. Ils jouent très bien ensemble. C’est comme ça que l’on peut observer leurs tendances dans certaines situations de jeu », poursuit le gaillard en parlant des 49ers.

Duvernay-Tardif ne cache pas ses préoccupations face aux variations de couvertures défensives et à la pression exercée par les Niners dans des situations de troisième essai.

Interrogé sur la perspective d’avoir à contenir l’ailier défensif gauche Nick Bosa, le Québécois dit ne pas s’en faire avec quelque rival que ce soit.

Aujourd’hui, les joueurs de ligne défensive ne sont pas attitrés à une seule position. Tout le monde bouge, surtout sur un troisième essai ou en situation de passe. Je pense qu’il faut que tu sois prêt mentalement. On se prépare à affronter n’importe quel joueur qui se trouve devant nous.

Laurent Duvernay-Tardif
Gros plan de son visage tout sourire

Laurent Duvernay-Tardif

Photo : Radio-Canada / Jean-François Vachon

Espoir et prudence

Les preneurs aux livres prédisent une victoire des Chiefs dans un match serré avec 1,5 point d'écart. Le no 76 des Chiefs ne sait pas à quoi s'attendre.

C’est sûr que le meilleur match pour nous n’est pas nécessairement le meilleur pour les fans. Nous aimerions gagner de façon claire avec beaucoup de points. Ça reste le Super Bowl, un événement nouveau pour beaucoup de joueurs. Il sera intéressant de voir comment nous allons nous comporter. L’équipe la plus fidèle à elle-même, la plus concentrée, devrait l’emporter.

Laurent Duvernay-Tardif

Laurent Duvernay-Tardif se montre aussi très candide sur les sensations qui l’habiteront dans les premières minutes de la rencontre. Là encore, il soutient que tout reste une question de contrôle des émotions.

« C’est une opportunité incroyable. Il y aura probablement beaucoup de fébrilité. Ça va être le fun. Je vois ça comme une expérience hyper positive. J’ai quand même hâte. Ça fait trois jours qu’on est ici. On fait beaucoup de médias, on pratique. Mais le livre de jeux est déjà installé. Je me sens comme si on était à une journée du match. J’ai hâte d’être sur le terrain », conclut-il.

(Avec les informations de Jean St-Onge)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !