•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thiem élimine Nadal et retrouvera Zverev en demi-finales à Melbourne

Il a les bras levés après avoir battu Rafael Nadal à Melbourne.

Dominic Thiem

Photo : La Presse canadienne / Dita Alangkara

Agence France-Presse

Dominic Thiem a créé la surprise de cette deuxième semaine aux Internationaux d'Australie. Il a éliminé en quarts de finale l'Espagnol Rafael Nadal en quatre manches mercredi.

Thiem, tête de série no 5, a battu le no 1 mondial 7-6 (7/3), 7-6 (7/4), 4-6 et 7-6 (8/6) au terme d'un match d'une rare intensité.

C'est la première victoire de Thiem sur Nadal en tournoi du grand chelem. Les deux hommes s'étaient déjà affrontés 13 fois.

L'Autrichien en avait gagné quatre, mais Nadal avait remporté tous ceux disputés dans un tournoi majeur.

Nadal félicite Thiem.

Rafael Nadal et Dominic Thiem

Photo : La Presse canadienne / Dita Alangkara

Pour ce sixième affrontement dans un tournoi du grand chelem, l'Autrichien s'est avéré trop fort pour l'Espagnol.

« Quel match incroyable. Épique. Notre niveau de jeu était très élevé. Pour battre un joueur de ce calibre, il faut que tout fonctionne dans votre jeu », a dit Thiem.

« Mais j'ai eu de la chance dans les moments critiques, le filet était de mon côté. Mais Rafael est l'un des meilleurs du monde, un des plus grands de l’histoire, et il faut aussi de la chance pour le battre », a-t-il admis.

Les deux hommes ont commencé le match en mettant toute leur puissance, puis ils ont accentué leurs coups et fini en frappant encore plus fort.

Thiem n'a pas lâché un pouce dans le combat physique.

Dans les deux premières manches, Nadal a pris le service de Thiem, qui a réussi chaque fois à revenir et à remporter le bris d’égalité.

Le Majorquin a montré des signes d'énervement dans la troisième manche, discutant et s'énervant contre l'arbitre.

Il se fâche.

Rafael Nadal pendant son match contre Dominic Thiem à Melbourne

Photo : La Presse canadienne / Andy Brownbill

Dans la quatrième manche, Thiem n'a pas su conclure avec son service à 5-4, laissant Nadal égaler à 5-5 en commettant des fautes directes. Mais il a conclu le duel à sa troisième balle de match et a levé les bras au ciel.

« Il joue avec beaucoup d’énergie et de détermination. Je le félicite, a dit Nadal. Pour ma part, je n’ai pas joué un mauvais match. Mais comme j'étais mal placé sur le terrain, il arrivait à marquer des points incroyables. »

En 2018, Nadal avait également été éliminé en quarts de finale des Internationaux d’Australie.

Contre Zverev

À 26 ans, Thiem affrontera plus jeune que lui de quatre ans en demi-finales. Il affrontera Alexander Zverev (7e) pour une place en finale.

« Je crois que c’est la première fois que je dispute une demi-finale de grand chelem et que je suis le plus vieux des deux joueurs », a dit Thiem en souriant.

Zverev en sera lui aussi à une première demi-finale majeure. Il a battu Stan Wawrinka (15e) en quatre manches de 1-6, 6-3, 6-4 et 6-2.

Alexander Zverev et Stan Wawrinka se saluent après leur match à Melbourne.

Alexander Zverev et Stan Wawrinka se saluent après leur match à Melbourne.

Photo : La Presse canadienne / Andy Brownbill

« Personne ne peut imaginer ce que cela signifie pour moi. J'ai travaillé très dur pour améliorer mon service, et le travail paie aujourd'hui au meilleur moment, car c'est en grand chelem qu'il faut jouer son meilleur tennis », a lancé Zverev.

« J'étais prêt à expliquer aux journalistes pourquoi j'avais perdu en trois manches, a-t-il reconnu. Il m'a fallu une manche pour m'habituer à sa balle. »

L'Allemand a déjà remporté trois titres Masters 1000 (Rome 2017, Canada 2017 et Madrid 2018) et s'est imposé dans les finales de l'ATP en 2018 à Londres.

Il n'avait encore jamais dépassé les quarts de finale dans un tournoi du grand chelem.

Alexander Zverev tente un retour de service de revers à Melbourne.

Alexander Zverev

Photo : La Presse canadienne / Dita Alangkara

Zverev a atteint la troisième place à l'ATP en 2017. Il est devenu le plus jeune joueur à ce niveau depuis Novak Djokovic en 2007.

Après son premier tour, il avait annoncé qu'il verserait 10 000 $ par victoire et même la totalité de sa prime en soutien aux victimes des incendies qui ravagent l'Australie, s'il gagne le tournoi.

« C'était facile à dire après le premier tour, hein. Mais c'est toujours le cas, a-t-il insisté. Il y a des gens qui ont besoin de cet argent pour reconstruire leur maison. Mes parents m'ont toujours appris qu'il fallait aider les gens dans le besoin. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports