•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'épidémie de coronavirus bouscule le calendrier sportif en Chine

Plusieurs événements sportifs prévus en Chine, servant de qualification olympique, ont été annulés et déplacés en raison de l'épidémie de coronavirus qui sévit.

Deux hommes en combinaison de protection mesurent avec un scanneur la température d'un automobiliste.

En Chine, en raison du coronavirus, les autorités prennent la température des automobilistes dans la région de Wuhan.

Photo : Getty Images / AFP

Agence France-Presse

Plusieurs événements sportifs prévus en Chine, servant de qualification olympique, ont été annulés et déplacés en raison de l'épidémie de coronavirus qui sévit.

La Fédération internationale de basketball (FIBA) a relocalisé à Belgrade un tournoi féminin de qualification olympique qui devait se dérouler du 6 au 9 février à Foshan.

C'est pour placer la « sécurité des joueuses et des membres des équipes participantes comme principale priorité » que la FIBA a décidé de relocaliser le tournoi. Belgrade accueille déjà l'un des quatre tournois de qualification olympique organisés dans 10 jours.

La Chine devait accueillir la Grande-Bretagne, l'Espagne et la Corée du Sud pour un tournoi à quatre qui offrira trois places pour les Jeux de Tokyo, du 24 juillet au 9 août.

Le même week-end, Belgrade organisera le tournoi de qualification comprenant la Serbie, les États-Unis, le Mozambique et le Nigeria.

Les deux autres tournois de qualification olympique sont organisés à Ostende avec la Belgique, la Suède, le Canada et le Japon, et à Bourges avec la France, l'Australie, le Brésil et Porto Rico.

L'UCI reporte un Tour

Le Tour cycliste du Hainan, dans le sud de la Chine du 23 février au 1er mars, a été annulé en raison de la situation sanitaire dans le pays. C'est ce qu'a annoncé lundi l'Union cycliste internationale (UCI).

Les cyclistes sprintent.

Les cyclistes à l'arrivée d'une étape du Tour du Hainan en Chine

Photo : Getty Images / AFP Contributor

Le Tour du Hainan, créé en 2006 et au programme depuis cette année du circuit Pro Series, la deuxième division du cyclisme international, avait été remporté en 2019 par l'Italien Fausto Masnada (CCC).

L'UCI a précisé qu'« à la demande » de la Fédération chinoise de cyclisme, l'épreuve pourrait être reprogrammée en 2020, « en fonction des disponibilités du calendrier ».

La prochaine épreuve prévue en Chine est le Tour de l'île de Chongming (circuit féminin WorldTour), près de Shanghai, du 7 au 9 mai.

Dans cette optique, l'UCI indique être « en contact permanent avec les autorités chinoises », pour se tenir « informée de l'évolution de la situation sanitaire et de son impact sur l'organisation de compétitions cyclistes dans le pays ».

L'UCI prendra « les mesures nécessaires afin que la sécurité de toutes les parties soit garantie », a-t-elle ajouté dans son communiqué.

D'autres événements sportifs ont été déplacés :

  • En boxe, le tournoi de qualification olympique prévu initialement du 3 au 14 février à Wuhan, centre de l'épidémie du nouveau coronavirus, a été reprogrammé à Amman, en Jordanie, du 3 au 11 mars.
  • En soccer féminin, les rencontres de qualification olympique prévues du 3 au 9 février à Wuhan entre la Chine, Taiwan, la Thaïlande et l'Australie ont été déplacées à Sydney en Australie.
  • En plongeon, l'étape chinoise de la Série mondiale, organisée par la Fédération internationale de natation (FINA), prévue du 7 au 9 mars à Pékin, a été annulée. L'étape chinoise de Série mondiale de nage artistique à Suzhou, du 23 au 25 avril, pourrait l'être également.
  • En lutte, le tournoi asiatique de qualification olympique est toujours programmé du 27 au 29 mars à Xi'an, dans le centre du pays. Une décision sera prise dans les 15 jours, a expliqué le président de la Fédération internationale de lutte. Trois pays sont candidats pour remplacer la Chine.
  • En athlétisme, les Championnats du monde en salle sont programmés du 13 au 15 mars, à Nankin, dans l'est du pays. La Fédération internationale « suit de près la situation et est en contact étroit avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) », a-t-elle indiqué lundi. « Si une recommandation de l'OMS venait à nuire à l'organisation des Championnats du monde, nous en informerions aussitôt nos partenaires », a ajouté la fédération.

La FIS rassurante, mais prudente

En ski alpin, une étape de la Coupe du monde sur la montagne Xiaohaituo, dans le district de Yanqing, à 50 km au nord de Pékin, site des Jeux d'hiver de 2022, doit accueillir du 12 au 16 février une descente et un super-G.

« Pour l'instant la situation présente un faible risque », a assuré samedi Sarah Lewis, secrétaire générale de la Fédération internationale de ski (FIS). Mais « si la situation empire, aucun risque ne sera pris », a-t-elle ajouté.

Ils remontent en télésiège.

Des skieurs dans la région de Chongli au nord de Pékin où auront lieu les compétitions olympiques

Photo : Getty Images / GREG BAKER

Ce nouveau coronavirus apparu dans la ville de Wuhan suscite l'inquiétude en raison de sa similarité avec le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), qui a tué près de 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002 et en 2003.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Sports