•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rafael Nadal et Stan Wawrinka en quarts de finale à Melbourne

Rafael Nadal réagit à sa victoire en brandissant le poing gauche.

Rafael Nadal

Photo : Getty Images / DAVID GRAY

Radio-Canada

L'Espagnol Rafael Nadal, no 1 mondial, et le Suisse Stan Wawrinka, 15e tête de série, ont accédé lundi aux quarts de finale des Internationaux d'Australie.

Rafael Nadal a remporté le duel qui l'opposait à l'Australien Nick Kyrgios (no 23) en quatre manches de 6-3, 3-6, 7-6 (8/6) et 7-6 (7/4).

En remportant un bris d'égalité tendu à la fin de la troisième manche, il pensait avoir fait le plus dur.

Soutenu farouchement par le public, Kyrgios est apparu physiquement émoussé après son match en cinq manches contre Karen Khachanov au troisième tour.

L'Australien a commencé à manquer de lucidité, de précision et de touché, et avait du mal à reprendre sa respiration.

Mené 2-4, il a réussi à revenir à la marque, au grand plaisir du public, et à pousser Nadal dans un deuxième bris d'égalité.

Le Majorquin a terminé la rencontre avec 64 coups gagnants contre 27 fautes directes.

Kyrgios est arrivé sur le terrain pour l'échauffement avec le maillot no 8 des Lakers de Los Angeles pour saluer la mémoire de Kobe Bryant, décédé accidentellement dimanche à l'âge de 41 ans.

Nick Kyrgios semble ému en rentrant sur le terrain à Melbourne alors qu'il rendait hommage à Kobe Bryant avec un maillot des Lakers de Los Angeles lors de l'échauffement de son match contre Rafael Nadal à Melbourne.

Nick Kyrgios avec un maillot des Lakers de Los Angeles à Melbourne, en hommage à Kobe Bryant

Photo : Getty Images / Quinn Rooney

« Contre Nick, on ne peut jamais souffler, on n'est jamais en parfait contrôle, a dit sur le terrain Nadal, qui portait une casquette des Lakers. Quand Nick joue avec une attitude positive, il apporte beaucoup au jeu. Alors, je l'encourage à poursuivre dans cette voie. Il est un des joueurs les plus talentueux du circuit. »

L'Espagnol affrontera l'Autrichien Dominic Thiem (no 5), qu'il a battu lors des deux dernières finales des Internationaux de France (Roland-Garros).

Stan en cinq temps

Wawrinka a difficilement gagné en cinq manches de 6-2, 2-6, 4-6, 7-6 (7/2) et 6-2 en 3 h 25 min contre le Russe Daniil Medvedev (no 4).

« Encore un match fantastique, le niveau était très élevé », a lancé le Suisse, titré à Melbourne en 2014.

Il avait déjà lutté quatre manches au premier tour contre le Bosnien Damir Dzumhur, puis en cinq au deuxième contre l'Italien Andreas Seppi avant de bénéficier, au troisième tour, de l'abandon en deuxième manche de l’Américain John Isner (no 19).

« C'est incroyable de pouvoir encore jouer à ce niveau. Je suis vraiment heureux de ce que je fais sur le court », a ajouté le Suisse de 34 ans qui n'avait pas réussi à atteindre le troisième tour en Australie lors des deux dernières éditions.

Lundi, il avait l’énergie d’un jeune premier pour répondre aux frappes lourdes de Medvedev comme en témoignent ses 71 coups gagnants.

En quarts de finale, Wawrinka retrouvera l'Allemand Alexander Zverev (no 7), tombeur du Russe Andrey Rublev (no 17) en trois manches identiques de 6-4.

L'an dernier, le Suisse avait atteint ce même stade de la compétition à Roland-Garros et aux Internationaux des États-Unis.

Thiem en quarts pour la première fois

L'Autrichien Dominic Thiem (no 5) a nettement dominé le Français Gaël Monfils (no 10) 6-2, 6-4 et 6-4.

« J'ai joué mon meilleur tennis depuis le début du tournoi, a confié Thiem. Hier à l'entraînement, je sentais bien mes frappes, et encore aujourd'hui, je me sentais très bien. Le score paraît plus facile que le match l'était vraiment. Je suis très content d'atteindre les quarts de finale pour la première fois ici », a-t-il dit.

L'Autrichien a enchaîné une sixième victoire en six rencontres face au Français, en l'obligeant à changer de tactique pour tenter de trouver des ouvertures. En vain.

« Il était vraiment trop fort, Il m'a déchiré », a réagi Monfils.

Finaliste à Roland-Garros en 2018 et en 2019, son meilleur résultat dans un tournoi du grand chelem, Thiem n'avait encore jamais dépassé les huitièmes de finale à Melbourne.

L'Autrichien a révélé s'être déjà séparé de son entraîneur, son compatriote Thomas Muster, ancien no 1 mondial (1996), engagé au début de janvier.

« Ça ne fonctionnait pas », a-t-il admis.

Mardi, dans les autres matchs de quarts, le champion en titre du tournoi, Novak Djokovic (no 2), se mesurera au Canadien Milos Raonic (no 32), tandis que Roger Federer (no 3) jouera contre le 100e mondial, l'Américain Tennys Sandgren.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !