•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mikaël Kingsbury sacré vainqueur de justesse à Mont-Tremblant

Du côté féminin, Justine Dufour-Lapointe termine 5e.

Mikaël Kingsbury lève les bras après sa victoire à Mont-Tremblant, samedi.

Photo : Getty Images / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le Canadien Mikaël Kingsbury a fait plaisir à son public samedi à la Coupe du monde de ski acrobatique de Mont-Tremblant. Le roi des bosses a conservé son titre de champion dans les Laurentides après avoir dominé l'épreuve d'un bout à l'autre.

L'homme aux huit globes de cristal a enregistré le pointage de référence en qualifications et au tour éliminatoire avant de maintenir son excellence en super finale.

Merci à tous ceux qui sont venus à Mont-Tremblant, ç'a été un beau et gros week-end ici pour moi. Je compétitionnais devant ma famille, mes amis, mes commanditaires, tout le monde que j'aime. C'est sûr que je veux bien performer, mais ça vient avec beaucoup de pression.

Mikaël Kingsbury, skieur acrobatique du Canada

« J'ai très bien géré aujourd'hui, les gars m'ont poussé toute la journée, poursuit-il. En super finale, c'était très relevé, mais j'ai réussi à rester dans mon plan de match pour aller chercher une grosse victoire. »

Sa note décisive de 86,80 points lui a permis de devancer de justesse le Japonais Ikuma Horishima (86,60 points). Le Français Benjamin Cavet (83,99 points) a complété le trio de tête.

« C’était aussi serré en Chine, mais c’était moi qui avais fini 2e [derrière Horishima]. Ça fait du bien de prendre... pas ma revanche, mais de garder mon calme en haut du parcours, indique Kingsbury. J’ai bien utilisé l’énergie de la foule, je me suis focalisé sur mon plan, j’ai pu recouper une demi-seconde à Ikuma. C’est ça qui a fait la différence. »

Il réalise une figure aérienne.

Le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury à Mont-Tremblant, samedi.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

« Je me suis fait plaisir, malgré que la piste n’était vraiment pas évidente aujourd’hui. C’était difficile de voir, même en super finale, et d’être précis sur les skis, explique-t-il. Je suis content de la manière dont j’ai géré mon énergie. Je n’ai pas paniqué une fois, je savais que j’allais apprendre de chaque descente et bien performer quand ça compte. »

Kingsbury a désormais grimpé sur le podium à chacune des quatre étapes de la présente saison, dont trois fois sur la plus haute marche. Il a également décroché la palme en solo à Ruka, en Finlande, et en parallèle à Thaiwoo, en Chine.

Son compatriote Gabriel Dufresne s'est quant à lui arrêté au deuxième tour, en 12e position. Seulement deux bosseurs du pays ont franchi la phase qualificative.

Les Canadiens Brenden Kelly (18e), Kerrian Chunland (21e), Robbie Andison (23e), Jordan Kober (28e), Ryan Portello (33e), Brayden Kuroda (34e), Laurent Dumais (48e) et Elliot Vaillancourt (49e) ont tous été éliminés à l'issue de leur descente initiale.

À noter que les 16 premiers au classement parmi les 55 skieurs acrobatiques inscrits à la compétition ont poursuivi leur route.

Le circuit de la Coupe du monde se déplacera à Calgary le 1er février, un endroit où Kingsbury a triomphé à 8 reprises en 11 présences.

La skieuse acrobatique effectue un saut.

Justine Dufour-Lapointe

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

L'incompréhension de Justine Dufour-Lapointe

Justine Dufour-Lapointe est arrivée à court du podium.

La seule représentante de l'unifolié en lice en super finale est satisfaite de sa performance et « ne regrette rien » à ce propos, car elle a « tout donné sur la piste ». Elle était cependant mécontente du résultat obtenu.

La Québécoise a été expulsée de la tribune après la descente de la cinquième et avant-dernière participante. Elle s'est finalement classée 5e avec 78,59 points.

Ça a été difficile de se qualifier 12e, il fallait que je remonte pour me rendre en super finale. J’avais beaucoup de travail à faire, mais je l’ai fait. J’ai skié clean, j’ai sauté plus haut, j’ai atterri mes sauts à la perfection. Je pense que les juges ne voulaient pas voir une Canadienne sur le podium, je ne sais pas quoi dire d’autre.

Justine Dufour-Lapointe, skieuse acrobatique du Canada

« Je ne sais pas ce qu’ils veulent, je n’ai plus d’idées honnêtement, renchérit-elle. Je fais mon possible pour être clean, pour faire des grabs, donner à la foule ce qu’elle veut… et je me ramasse 5e. Je suis déçue de cette position, mais j’ai vraiment tout fait. J’étais satisfaite de ma course, j’ai tout donné, j’ai senti la foule derrière moi, je n’ai pas cassé sous la pression. »

Au même titre que Kingsbury, la Française Perrine Laffont (82,14 points) a protégé sa couronne acquise lors des éditions 2018 et 2019. La Kazakhe Yuliya Galysheva (80,99 points) et la Russe Anastasiia Smirnova (80,18 points) se sont installées aux côtés de la gagnante.

Élimination hâtive de Chloé Dufour-Lapointe

Valérie Gilbert et Berkley Brown ont pris part au tour éliminatoire, sans toutefois réussir à atteindre la super finale, qui regroupait les six meilleures skieuses.

Gilbert terminé au 8e rang, tandis que Brown a conclu 16e après avoir été victime d'une chute durant sa descente.

De son côté, Chloé Dufour-Lapointe n'a pas été en mesure d'éviter le couperet en qualifications. Elle a pris le 17e échelon avec un minime retard de 0,88 point qui l'a privée d'un laissez-passer au deuxième tour.

Même son de cloche concernant Laurianne Desmarais-Gilbert (19e) et Maia Schwinghammer (30e), qui ont vu leur parcours devant leur public prendre fin après les qualifications.

La cadette des soeurs Dufour-Lapointe ne s'est plus hissée sur le podium en Coupe du monde depuis sa 3e place à Calgary il y a tout près de deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski acrobatique

Sports