•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Internationaux d’Australie : Nadal a rendez-vous avec Kyrgios

Rafael Nadal

Rafael Nadal

Photo : Getty Images / Matt King

Agence France-Presse

Le no 1 mondial, Rafael Nadal, s'est qualifié pour les huitièmes de finale des Internationaux d’Australie samedi en domptant son compatriote Pablo Carreno Busta (30e) en trois manches de 6-1, 6-2 et 6-4.

« Sans aucun doute c'était mon meilleur match du tournoi jusque-là. Il y a une énorme différence entre aujourd'hui et les jours précédents. J'ai bien servi et j'ai commencé à créer des failles avec mon coup droit », a déclaré l'Espagnol, en quête d'un 20e trophée majeur à Melbourne pour égaler le record détenu par Roger Federer.

Nadal a d'ailleurs confié avoir regardé « quasiment tout » le match de son grand rival suisse, qui s'est terminé dans la nuit de vendredi à samedi et au terme duquel Federer a éliminé John Millman au bris d’égalité de la cinquième manche et après plus de quatre heures de match.

« J'ai fini de manger très tard alors j'ai décidé de rester dans la chambre. J'ai regardé des séries en alternance avec le match. Mais j'ai regardé une grande partie du match », a raconté l'Espagnol.

« Millman a fait un bon match. Roger, à mon avis, a eu des hauts et des bas, mais il a commencé à serrer le jeu en cinquième manche quand il a été brisé. Il a commencé à jouer de façon très dynamique », a analysé Nadal.

Et puis il y a eu la série de six points d'affilée remportée par Federer pour finalement s'imposer.

« Honnêtement, John a fait des fautes [...] Tout pouvait arriver, mais Federer est Federer », a souligné Nadal.

Pour une place en quarts de finale, il affrontera le fantasque Australien Nick Kyrgios (26e), avec lequel il n'a que très peu d'affinités.

« Quand il est prêt à jouer son meilleur tennis et qu'il joue avec passion, il fait partie des joueurs qui apportent un plus à notre circuit. Mais quand il fait ses machins, bien sûr, ça ne me plaît pas », a expliqué le Majorquin.

Kyrgios se surpasse devant ses partisans

Kyrgios a éliminé le Russe Karen Khachanov (17e) au terme d'un match très accroché et très spectaculaire remporté 6-2, 7-6 (7/5), 6-7 (6/8), 6-7 (7/9), 7-6 (10/8) en 4 heures 26 minutes.

Immédiatement après ce match contre Khachanov, joué dans une ambiance digne de la Coupe Davis à ses grandes heures, et qui s'avère être le plus long qu'il ait jamais joué, Kyrgios ne parvenait simplement pas à trouver ses mots.

« Mec, c'est dingue... je ne sais même pas quoi dire là, c'était complètement fou. Je n'ai pas les mots pour dire ce que je ressens là », a-t-il commencé par dire.

La plus visible marque de son émotion a été sa façon de s'allonger sur le dos une fois la balle de match, sa troisième de la partie, remportée.

Nick Kyrgios

Nick Kyrgios

Photo : Getty Images / Jack Thomas

Car, outre les coups spectaculaires, les coups inutiles, mais qui l'amusaient, parfois efficaces, parfois perdants, outre les plongeons, outre les auto-invectives et la colère contre l'arbitre, Kyrgios a livré un match d'une tension extraordinaire durant lequel Khachanov lui a donné une réplique sur mesure.

« C'est un guerrier absolu », a dit Kyrgios en estimant que cette victoire était « sans aucun doute l'une des plus belles de sa carrière ».

Et mentalement, il a fallu être sacrément solide, surtout après avoir manqué une balle de match en troisième manche, puis encore une dans la suivante, et voir Khachanov à deux points du match dans le super bris d’égalité avec deux services à suivre (8-7 pour le Russe). Mais c'est l'Australien qui a aligné trois points d'affilée, dont les deux premiers au service adverse, pour se qualifier.

Il a déjà atteint deux fois les quarts en tournoi du grand chelem (Wimbledon 2014 et Australie 2015), sans jamais parvenir à aller plus loin. L'an dernier, il avait été éliminé dès le premier tour à Melbourne.


Portrait des huitièmes de finale chez les hommes

  • Rafael Nadal - Nick Kyrgios
  • Gaël Monfils - Dominic Thiem
  • Marton Fucsovics - Roger Federer
  • Milos Raonic - Marin Cilic
  • Diego Schwartzman - Novak Djokovic
  • Daniil Medvedev - Stan Wawrinka
  • Andrey Rublev - Alexander Zverev
  • Tennys Sandgren - Fabio Fognini

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports