•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serena Williams surprise à Melbourne, Coco Gauff bat la championne Naomi Osaka

Elle fait la moue après un échange raté.

Serena Williams

Photo : Getty Images / Cameron Spencer

Radio-Canada

Serena Williams devra encore attendre pour savourer son 24e titre en tournoi du grand chelem. L'Américaine a perdu 4-6, 7-6 (7/2) et 5-7 en 2 h 41 min contre la Chinoise Wang Qiang au troisième tour des Internationaux d'Australie, vendredi, à Melbourne.

Déjà titrée à sept reprises en Australie, Williams y a gagné son dernier tournoi majeur en 2017. Cette fois, elle a subi une élimination surprenante contre une adversaire qu’elle avait écrasée 6-1 et 6-0 lors de leur seule rencontre, en quarts de finale des Internationaux des États-Unis de 2019.

Cette fois, la Chinoise n'a pas bronché devant la vigueur de Williams, coupable par ailleurs de 56 fautes directes contre 20 pour son adversaire.

« J'ai fait beaucoup d'erreurs. Je n'ai pas fait autant de mauvais coups à New York, ni même en général depuis très longtemps. J'ai fait trop de fautes pour une athlète professionnelle », a-t-elle affirmé.

Après les quatre finales jouées depuis son dernier titre majeur à Melbourne, ce n'est encore pas cette fois qu'elle égalera le record de 24 titres détenu par Margaret Court.

La cadette des soeurs Williams n'avait plus été éliminée si tôt à Melbourne en 14 ans. Elle n'avait pas joué le tournoi en 2011 ni en 2018.

Osaka renversée par la sensation Gauff

La Japonaise Naomi Osaka pouvait s'attendre à un match difficile face à la jeune Coco Gauff. L'adolescente de 15 ans avait battu Venus Williams au premier tour, exactement comme elle l'avait fait l'an dernier à Wimbledon où elle s'était ainsi fait un nom avant d'atteindre les huitièmes de finale pour sa première participation.

Gauff s'est imposée en deux manches de 6-3 et 6-4.

La Japonaise a avoué avoir été un peu surprise, car elle l'avait battue sèchement 6-3 et 6-0 aux derniers Internationaux des États-Unis.

« On peut le dire, oui. Il aurait fallu jouer différemment. Mais pour le faire, il aurait fallu que je m'attende à ce qu'elle joue comme ça, et je n'y étais pas du tout prête », a confessé la joueuse de 21 ans, en précisant que ces derniers mois, Gauff avait gagné en puissance et en qualité au service.

Osaka n'a plus dépassé les huitièmes d'un tournoi du grand chelem depuis qu'elle a remporté coup sur coup Flushing Meadows en 2018 et Melbourne en 2019.

Gauff, elle, n'avait encore jamais joué le tableau principal en Australie.

« Il y a deux ans, je perdais au premier tour du tournoi junior et me voilà ici aujourd'hui, c'est fou », a-t-elle lancé après avoir nettement dominé l'ex-numéro un mondiale sur le court Rod-Laver, du nom du champion australien et seul joueur à avoir réussi le grand chelem... deux fois.

Fin de carrière pour Wozniacki

La Tunisienne Ons Jabeur, elle, a battu la Danoise Caroline Wozniacki en trois manches de 7-5, 3-6 et 7-5.

La carrière de l’ancienne no 1 mondiale prend fin avec cette défaite. Elle avait annoncé en décembre 2019 qu’elle jouerait à Melbourne le dernier tournoi de son parcours professionnel. C’est là qu’elle avait gagné son seul titre majeur en 2018.

« C’était tout naturel que mon dernier match soit une bataille de trois manches qui se termine avec une erreur sur mon coup droit, a remarqué Wozniacki en entrevue sur le court après la rencontre. J’ai travaillé là-dessus toute ma carrière. Cette fin s’imposait d’elle-même. »

Elle aura gagné 30 titres sur le circuit de la WTA en plus d’avoir été la meilleure joueuse du monde durant 71 semaines.

Elle répond aux questions après sa défaite.

Caroline Wozniacki

Photo : Getty Images / Mark Kolbe

Jabeur, 78e joueuse au classement, accède aux huitièmes de finale d'un tournoi majeur pour la première fois. Elle y affrontera la tombeuse de Serena Willams, Wang Qiang.

Barty encore victorieuse devant les siens

La no 1 mondiale Ashleigh Barty a reçu le premier billet pour les huitièmes de finale en battant presque sans trembler la Kazakhe Elena Rybakina en deux manches de 6-3 et 6-2.

Devant son public, elle a eu du mal à se mettre en route et a cédé son service dès le premier jeu, ce qui a mis en confiance son adversaire classée 26e.

Elle serre le poing droit pour célébrer un point gagné.

Ashleigh Barty

Photo : Associated Press / Lee Jin-man

Mais celle-ci n’a pas tenu longtemps. À 1-2, Barty s’est remise dans le sens de la marche pour enchaîner quatre jeux victorieux qui lui ont donné l’avantage 5-2. Elle a eu une balle de manche au service de Rybakina, mais elle n’a conclu le premier acte que quelques points plus tard, avec son service.

La seconde manche a été à sens unique.

Au prochain tour, l’Australienne de 23 ans affrontera l’Américaine Alison Riske (19e) ou l’Allemande Julia Görges (39e), sa partenaire de double en Australie.

Depuis le début de janvier, Barty a perdu au premier tour à Brisbane avant de remporter le titre à Adélaïde.

Elle avait atteint les quarts de finale l'an dernier à Melbourne, son meilleur résultat en tournoi du grand chelem jusque-là, avant de décrocher le titre à Roland-Garros au début juin et de devenir no 1 mondiale deux semaines plus tard.

Autre résultat du jour :

  • Petra Kvitova (CZE/no 7) bat Ekaterina Alexandrova (RUS/no 25) 6-1, 6-2
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports