•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les projecteurs s’éteignent

Un patineur fait un grand écart.

Shawn Sawyer lors d'une représentation du spectacle Crystal du Cirque du Soleil.

Photo : Cirque du Soleil / Photos : Matt Beard / Costumes : Marie Chantale Vaillancourt © Cirque du Soleil 2019

Radio-Canada

Le 15 mars dernier, le patineur artistique Shawn Sawyer l’ignorait, mais il venait de donner sa dernière représentation avant un bon moment, avec le spectacle Crystal du Cirque du Soleil.

Un texte de Josie-Anne Taillon

La troupe est alors à Glasgow, en Écosse, et la pandémie de coronavirus pousse de plus en plus de gouvernements à instaurer des mesures de confinement. La tournée est annulée et le patineur doit rentrer à la maison.

Au tout début, comme tout le monde, on a entendu parler de ce qui se passait en Asie, en Chine, souligne Sawyer en entrevue. Tranquillement, on a entendu dire que des spectacles seraient annulés ou reportés, puis tranquillement tous les continents ont été touchés. On était au Royaume-Uni, qui a été l’un des derniers pays à faire quelque chose contre le coronavirus. On a vraiment été le dernier spectacle à performer.

Au début, je trouvais que c’était toute une chance, mais lorsque j’ai vu tout ce que ça engendrait, je me suis dit que peut-être ça aurait été mieux si le Royaume-Uni avait été en confinement un peu plus tôt.

Shawn Sawyer lors du spectacle Crystal du Cirque du Soleil.

Shawn Sawyer lors du spectacle Crystal du Cirque du Soleil.

Photo : Cirque du Soleil / Photos : Matt Beard / Costumes : Marie Chantale Vaillancourt © Cirque du Soleil 2019

Faire partie d’une troupe du Cirque du Soleil est un rêve éveillé pour le patineur canadien. Il n’a jamais caché à quel point il admirait l’entreprise, avant même que le Cirque ne produise ses premiers spectacles sur glace. Ce rêve est maintenant en pause en raison de la pandémie. Même lorsque la tournée a été reportée, il ne réalisait pas tout à fait ce qui l’attendait.

Je m’en suis plutôt rendu compte à l'aéroport, quand je revenais à la maison. Là, je me suis rendu compte de l’ampleur, je me suis dit : je pense que l’on va être arrêté pour un petit bout. J’ai eu raison, mais ce n’est pas seulement notre industrie qui est arrêtée, c’est tout qui est arrêté.

Shawn Sawyer

Après les projecteurs et les applaudissements, le confinement

Comme tout le monde, l’athlète et artiste est maintenant confiné. Avec la vie de tournée, ce n’est pas la première fois qu’il fait face à la solitude. Mais ce que l’on vit est sans précédent.

Je suis parti de la maison quand j'avais 15 ans, dit-il. Je suis quelqu'un qui est capable de vivre seul, de m’occuper seul. Quand je fais des spectacles, j’ai l’effet de foule, l’effet de l’équipe autour de moi, mais quand je rentre chez moi le soir, j’aime ça être seul. Mais en ce moment, être seul matin, midi et soir, j'avoue que c’est quelque chose de différent pour moi. Ça va bien, mais j’ai hâte de voir la lumière au bout du tunnel!

Le patineur habite depuis quelque temps déjà au Québec, mais toute sa famille est au Nouveau-Brunswick. Même son chien s’y trouve en ce moment. Il ignore quand il pourra les voir à nouveau, puisque la province compte garder ses frontières fermées tout l’été.

J’ai très hâte de revoir ma famille, on est quatre enfants. Mon frère vient d’avoir un petit garçon et j’ai hâte de voir mon filleul. C’est certain que je suis habitué, quand je suis en tournée, je suis tout seul dans mes valises, mais quand je reviens à la maison, j’aime ça revoir ma famille.

Et que fait un patineur qui ne peut patiner?

Shawn Sawyer a été un patineur de haut niveau. Il a participé aux Jeux olympiques de Turin, en 2006. Il a aussi décroché la médaille d’argent aux Championnats canadiens de patinage artistique de 2011 et le bronze lors des éditions de 2005-2006 et 2008. De son passé de compétition, il garde une certaine rigueur qui lui permet de mieux vivre son confinement.

Shawn Sawyer adopte une posture de pont extrême, tout en glissant sur ses patins.

Le patineur artistique du Nouveau-Brunswick Shawn Sawyer

Photo : La Presse canadienne / AP Photo/Junji Kurokawa

Je me fais un horaire de ce que je veux accomplir dans ma journée. Je suis très assidu. J’essaie de ne pas regarder trop loin, j’y vais vraiment au jour le jour. J’aime ça m’entraîner, alors c’est certain que l'entraînement physique prend une grande partie de ma journée et ça fait que ma santé mentale reste positive.

Shawn Sawyer

Pour retrouver la dernière fois qu’il a été aussi longtemps sans chausser ses patins à glace, Shawn remonte dans ses souvenirs et évalue que ce n’est pas arrivé depuis qu’il a 11 ans. Mais un patineur ne peut s’empêcher de patiner. J’ai des patins à roues alignées, quand je sors de la maison, au lieu de faire des marches, je prends mes patins à roues alignées. Je fais le tour du bloc quelques fois. Je pense que mes voisins savent exactement à quelle heure je pars et je reviens, ajoute-t-il en riant.

Un homme en patins à roulettes fait un grand écart.

Le patineur artistique Shawn Sawyer s'entraîne même en confinement.

Photo : Gracieuseté de Shawn Sawyer

À quand le retour?

Les grands rassemblements sportifs et culturels ne reviendront pas de sitôt. Shawn Sawyer en est conscient et reste sage face à une situation sur laquelle il n’a aucune emprise.

Je ne suis pas inquiet à long terme. J’ai confiance en l'entreprise, j’ai confiance qu'un jour, je vais revenir dans mon propre spectacle Crystal. Tous les autres spectacles du Cirque du Soleil, tout ce qui est entertainment, tout ça va revenir parce que l’on en a besoin. On a besoin de culture, de divertissement. Et qui sait? Peut-être qu’après la crise, ce sera mieux qu’avant parce que l’on va avoir compris et grandi dans tout ça.

Le patineur a bon espoir que son rêve éveillé n’est pas terminé.

Ce n’est pas fini, ça va reprendre et ça va être encore plus beau qu’avant, conclut-il avec un sourire dans la voix.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !