•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des débuts aussi attendus que fracassants pour Zion Williamson dans la NBA

Zion Williamson tente un dunk lors de son premier match dans la NBA

Photo : Getty Images / Chris Graythen

Radio-Canada

Pour ses grands débuts dans la NBA mercredi, trois mois après une opération au genou droit, le phénomène des Pelicans Zion Williamson a marqué les esprits avec 22 points en seulement 18 minutes de jeu, mercredi soir, à La Nouvelle-Orléans.

La Nouvelle-Orléans s'est inclinée 121-117 devant San Antonio, mais ses partisans arboraient un grand sourire après la défaite.

Ils ont assisté au premier match de celui qui est présenté comme le nouveau LeBron James, qui affole les réseaux sociaux avec ses paniers enfoncés spectaculaires et qui pourrait conduire son équipe vers d'insoupçonnés sommets.

Le premier choix du repêchage 2019, après une seule saison dans les rangs de l'Université Duke, a dû ronger son frein pendant trois mois, le temps que son ménisque droit, opéré le 21 octobre dernier, le laisse en paix.

L'ailier fort de 19 ans a attendu le début du deuxième quart pour marquer son premier panier. Williamson s'est surtout enflammé durant le quatrième quart en marquant 17 points consécutifs en moins de quatre minutes, avant que son entraîneur le rappelle au banc sur les conseils de son équipe médicale.

« Il n'était pas content », a avoué l'entraîneur-chef des Pelicans, Alvin Gentry.

« Ce qu'on a vu ce mercredi soir n'est qu'un aperçu de ce qu'il peut faire une fois qu'il aura pris ses marques », a poursuivi Gentry.

Williamson ne digérait toujours pas d'avoir suivi la fin du match depuis le banc des remplaçants. « J'ai 19 ans, je ne pense pas à ma longévité, mais à gagner ce match », a-t-il dit.

Au bout du compte, ses statistiques sont impressionnantes : 22 points, 7 rebonds, 3 passes décisives et un 100 % à trois points (4 sur 4), du jamais-vu dans l'histoire de la NBA pour le premier match d'une recrue.

« Après le premier tir de 3 points, je me suis dit : "Bien!" Puis après le deuxième, je me me suis dit : "Le jeune, tu t'es entraîné" Et après le troisième et ensuite, l'énergie était juste folle », a raconté son coéquipier, le garde Jrue Holiday.

« Quand vous ne pouvez pas trop bouger et faire des mouvements athlétiques pendant un moment, la seule chose que vous pouvez faire, c'est de pratiquer des tirs en suspension. Alors, je pense que c'en est le résultat », a expliqué Williamson.

Il reste 37 matchs à la saison des Pelicans, 12es dans l'Ouest, mais à seulement trois victoires du 8e et dernier rang qui donne accès aux séries éliminatoires.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Basketball

Sports