•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : un tournoi de qualification olympique de boxe annulé en Chine

Ils sont déposés sur un ring.

Des gants de boxe rouges

Photo : Getty Images

Agence France-Presse

Un tournoi de qualification de boxe pour les Jeux olympiques de Tokyo prévu le mois prochain en Chine, à Wuhan, centre de l'épidémie du nouveau coronavirus, a été annulé, a annoncé mercredi le Comité international olympique (CIO).

Le CIO n'a pas précisé si le tournoi pourrait être tenu ailleurs en Chine.

Le tournoi de Wuhan, l'un des cinq tournois continentaux qualificatifs pour les JO et concernant les zones Asie et Océanie, devait se tenir du 3 au 14 février.

En raison de la suspension de l'Association internationale de boxe amateur (AIBA), les tournois qualificatifs pour les JO ainsi que le tournoi olympique sont organisés par le CIO.

« Le groupe de travail du CIO sur la boxe a pris note de la décision du comité d'organisation local (LOC) d'annuler le tournoi de qualification Asie/Océanie prévu à Wuhan, dans un contexte d'inquiétudes grandissantes face à l'épidémie de coronavirus dans la ville », a indiqué le CIO dans un communiqué.

Ce groupe continue de travailler « de façon étroite avec le Comité national olympique chinois et tous les partenaires pour étudier les options », a ajouté le CIO.

Selon l'agence de presse japonaise Kyodo, le tournoi de Wuhan devrait être déplacé ailleurs en Chine, mais le changement de lieu n'a pas encore été officiellement confirmé.

La Fédération japonaise de boxe a quant à elle expliqué qu'elle attendait des nouvelles du CIO.

La délocalisation de ces épreuves pourrait intervenir après que la nouvelle souche de coronavirus a tué 17 personnes et en a infecté au moins 440 autres dans le pays.

Des cas ont également été signalés en dehors de la Chine, dans des pays comme les États-Unis, la Corée du Sud, le Japon et la Thaïlande.

Ce nouveau coronavirus suscite l'inquiétude en raison de sa similarité avec le SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), qui a tué près de 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003.

Plusieurs pays ont déjà renforcé les mesures de surveillance pour les visiteurs en provenance de Chine, et l'Organisation mondiale de la santé tiendra une réunion d'urgence mercredi pour décider s'il faut déclarer une urgence internationale de santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports