•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Un jour, une équipe majeure confiera ses joueurs à une femme

Elle sourit devant un fond gris.

Alyssa Nakken sera adjointe avec les Giants de San Francisco.

Photo : MLB

BILLET - Quand verrons-nous une femme diriger une équipe masculine dans l’un des sports majeurs nord-américains?

La semaine dernière, pendant qu’un rapport du commissaire du baseball majeur Rob Manfred clouait au pilori les responsables d’un système de vol de signaux par les Astros de Houston, une autre nouvelle importante est passée presque inaperçue.

Les Giants de San Francisco ont annoncé la promotion d’Alyssa Nakken au sein de leur personnel d’entraîneurs des ligues majeures. Nakken, une ex-joueuse de softball étoile sur la scène nationale, est ainsi devenue la première femme de l’histoire à avoir le privilège de porter un uniforme de la MLB et à avoir accès à un vestiaire en tant que membre à part entière d’une équipe.

Détentrice d’un baccalauréat en psychologie et d’une maîtrise en gestion du sport, Alyssa Nakken travaillait pour les Giants depuis 2014. Dorénavant, elle assistera les autres adjoints du gérant Kabe Kapler (elle lancera des exercices au bâton), mais son mandat principal sortira tout à fait de l’ordinaire. On lui demande de faire évoluer la culture du vestiaire vers une approche plus collective et plus collaborative.


Depuis le début de l’intersaison, les Yankees de New York ont aussi fait parler d’eux en nommant une femme, Rachel Balkovec, à titre d’entraîneuse des frappeurs au sein de leur réseau de filiales. Auparavant, cette femme s’était distinguée (elle a remporté des prix) dans un rôle d’entraîneuse responsable du conditionnement physique dans les réseaux de filiales des Astros et des Cardinals de Saint Louis.

Balkovec n’a jamais affronté une balle glissante filant à 93 mph et explosant sur le coin extérieur du marbre. Ancienne receveuse en division 1 de la NCAA (softball), elle est toutefois détentrice d’une maîtrise en kinésiologie obtenue aux États-Unis et d’une deuxième maîtrise en science du mouvement terminée aux Pays-Bas. Elle a par ailleurs mené une recherche sur le... suivi oculaire!

Dans le monde du baseball, il y a énormément d’entraîneurs de frappeurs qui ont affronté les meilleurs lanceurs de la planète. Mais combien ont un curriculum vitae aussi étoffé que celui de Rachel Balkovec?

L’histoire de cette dernière est fascinante et montre à quel point le monde du sport masculin est encore inhospitalier pour les femmes. La première fois qu’elle a envoyé son C. V. aux équipes de la MLB, personne ne la rappelait. Lors du deuxième envoi, elle a simplement changé son prénom de Rachel à « Rae ». Et dans ses expériences sportives, elle a simplement retiré le mot « softball » qui apparaissait à côté des mots « receveur division 1 ».

Et soudainement, le téléphone s’est mis à sonner!


Depuis de nombreuses années, on envoie des femmes à la guerre et dans l’espace. Les facultés de médecine et de droit sont majoritairement occupées par des femmes. Des femmes dirigent des pays. Et au sein du club sélect des compagnies du Fortune 500, le nombre de PDG féminins s’accroît constamment. Des multinationales comme General Motors, IBM ou Lockheed Martin sont désormais dirigées par des femmes.

Tout le monde s’entend sur le fait que la cause des femmes évolue tout de même à un rythme assez lent dans la société en général. À côté de cela, le très masculin monde du sport professionnel accuse toutefois un plus grand retard encore. Les portes commencent à s’ouvrir, mais personne n’a encore confié à une femme un véritable poste de commande.

Dans la NBA, on compte déjà plusieurs femmes occupant des postes d’entraîneuses adjointes. Dans la NFL, Katie Sowers deviendra dans deux semaines la première femme à agir à titre d’entraîneuse au Super Bowl. Elle est adjointe au coordonnateur à l’attaque pour les 49ers de San Francisco.

Elle sourit sur les lignes de côté.

Katie Sowers ira au Super Bowl avec les 49ers de San Francisco.

Photo : Getty Images / Hannah Foslien

Dans la LNH, l’organisation des Maple Leafs de Toronto est jusqu’à présent la plus progressiste. Et de loin!

L’entraîneuse spécialiste du patinage des Leafs est l’ex-championne de patinage artistique Barb Underhill. Par ailleurs, le jeune DG Kyle Dubas a annoncé l’an dernier les embauches d’Hayley Wickenheiser dans le rôle d’adjointe au directeur du développement des joueurs et de l’Américaine Noelle Needham dans un poste de recruteuse au niveau amateur.

Elle regarde la caméra.

Hayley Wickenheiser

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh


Comment les Leafs sont-ils parvenus à faire preuve d’une telle ouverture d’esprit?

Quand les Leafs étaient à la recherche de nouveau recruteurs, leur DG Kyle Dubas a insisté pour que les rapports présentés par les candidats soient totalement anonymes, de manière à ce que l’âge, le sexe, l’origine ethnique ou l’apparence des candidats ne soient pas considérés. C’est ainsi que Noelle Needham est apparue comme la candidate la mieux qualifiée pour dénicher des joueurs de talent.

« Les recherches démontrent que plus votre organisation est diversifiée, meilleur sera votre processus décisionnel et plus efficaces seront vos opérations en général », expliquait l’an dernier le DG torontois, qui n’est âgé que de 31 ans.

« Je pense que si vous n’embauchez que des hommes blancs, et je le dis en tant que membre de ce groupe, vous vous privez de ressources qui pourraient contribuer à mieux orienter votre organisation, à lui donner une façon différente de penser et ainsi l’aider à évoluer différemment. »

Alors, quand verrons-nous une femme diriger une équipe dans l’un des grands sports nord-américains? Si les embauches survenues au cours des trois ou quatre dernières années sont garantes de l’avenir, ce jour n’est peut-être pas si loin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Baseball

Sports