•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Chiefs et Laurent Duvernay-Tardif au Super Bowl face aux 49ers

Ils se prennent dans leurs bras.

Le quart des Chiefs Patrick Mahomes et le garde québécois Laurent Duvernay-Tardif célèbre un touché au quatrième quart de la finale de l'Association américaine.

Photo : Getty Images / Jamie Squire

Radio-Canada

Les Chiefs auront la chance de gagner le deuxième Super Bowl de leur histoire. L’équipe du Québécois Laurent Duvernay-Tardif a vaincu les Titans du Tennessee 35-24 dans la finale d’association de l’Américaine, dimanche, à Kansas City.

Duvernay-Tardif sera le deuxième Québécois à fouler le terrain au Super Bowl, après Jean-Philippe Darche (Seahawks, 2006). Samuel Giguère (Colts, 2010), David Foucault (Panthers, 2016) et Deitan Dubuc (Panthers, 2004) étaient dans l'équipe d'entraînement de leur formation lorsqu'ils ont atteint le match ultime.

« Ça fait six ans que, chaque matin, je me lève en essayant de tout donner pour être le meilleur athlète possible, le meilleur étudiant possible. Et aujourd’hui, c’est un rêve qui se réalise de pouvoir aller chercher ce titre-là, le plus gros événement sportif au monde. Je remercie tout le monde, à Montréal, au Québec, au Canada pour leur soutien. D’avoir leur vague d’énergie dans les bons et les moins bons moments. Merci tout le monde », a lancé le garde québécois après la rencontre à RDS.

C’est un sentiment incroyable, mon plus beau moment à vie!

Laurent Duvernay-Tardif

Les Chiefs affronteront les 49ers de San Francisco, qui ont battu les Packers de Green Bay 37-20 plus tard dans la journée, au Super Bowl LIV, qui se tiendra le 2 février à Miami.

Patrick Mahomes célèbre un touché des Chiefs avec ses coéquipiers, dont Laurent Duvernay-Tardif ( no 76, à droite).

Les Chiefs joueront la finale du Super Bowl pour la troisième fois de leur histoire.

Photo : Getty Images / David Eulitt

« On a des partisans incroyables qui nous soutiennent. Regarde le stade en ce moment, c'est incroyable, a poursuivi Duvernay-Tardif. On leur doit ça pour tout leur soutien à travers les années. On leur doit d’avoir tout donné sur le terrain. On va au Super Bowl maintenant pour gagner le titre! »

Comme lors de la finale de division contre les Texans de Houston, les Chiefs ont connu un lent début de match. Les Titans en ont profité pour prendre une avance de 10-0. Le demi offensif étoile Derrick Henry a notamment inscrit un touché avec une course de quatre verges.

Le receveur des Chiefs Tyreek Hill a réduit l'écart à 10-7 en acceptant une courte remise de Patrick Mahomes avant de traverser les huit verges qui le séparaient de la zone des buts.

Patrick Mahomes reste tout juste à l'intérieur du terrain.

Le quart des Chiefs Patrick Mahomes a réussi une course spectaculaire de 27 verges pour le touché en toute fin de première demie.

Photo : Getty Images / Tom Pennington

Le quart-arrière vedette a ensuite pris les choses en main. Mahomes a donné le ton à la remontée des siens avec une superbe course de 27 verges pour donner une avance de 21-17 aux Chiefs avant la mi-temps.

« On est reconnus pour être une bonne équipe dans des situations de moins de deux minutes quand il n’y a pas de caucus, on est capable de traverser le terrain et d’aller marquer un touché. Pat (Mahomes) a démontré son leadership et il est allé le marquer lui-même. C’est le genre de situation qui fait vraiment mal à la défense adverse », a encore raconté Duvernay-Tardif, repêché en 2014 par les Chiefs.

Mahomes a ajouté deux passes de touché à sa fiche pour permettre à son équipe de distancer les Titans au troisième quart. Le joueur le plus utile en 2018 a complété 23 de ses 35 passes pour des gains totaux de 294 verges et 3 touchés.

De l’autre côté du terrain, le quart Ryan Tannehill a réussi 21 de ses 31 tentatives de passes. L’athlète de 31 ans a récolté 209 verges par la voie des airs et 2 touchés.

Kansas City en sera à sa troisième participation. Au premier Super Bowl de l'histoire en 1967, les Chiefs s'étaient inclinés devant les Packers de Green Bay. Trois ans plus tard, ils avaient pris leur revanche en battant les Vikings du Minnesota pour mettre la main sur leur premier et seul trophée Vince-Lombardi.

Dimanche, Andy Reid et le propriétaire des Chiefs, Clark Hunt, ont soulevé le trophée Lamar-Hunt, nommé en l'honneur du père de Clark, premier propriétaire de l'équipe, qui récompense l'équipe championne de l'Association américaine.

Un rouleau compresseur nommé Raheem Mostert

Le demi offensif Raheem Mostert a enregistré 220 verges au sol et a réalisé quatre touchés pour mener les 49ers de San Francisco à une victoire décisive de 37-20 sur les Packers de Green Bay, en finale de l'Association nationale, en Californie.

Son brio a relégué Jimmy Garoppolo au rôle de spectateur, alors que le quart des 49ers n'a tenté que huit passes.

Mostert a réussi des majeurs de 36, 9, 18 et 22 verges. Il est devenu le premier joueur à récolter au moins 200 verges au sol et 4 touchés par la course lors d'un même match éliminatoire.

Les 49ers (15-3) ont accédé au Super Bowl pour une première fois en sept ans. La formation californienne est la troisième équipe de l'histoire de la NFL à se rendre au Super Bowl après avoir gagné quatre matchs ou moins dans la saison précédente, tout comme les Bengals de Cincinnati (1988) et les Rams de St. Louis (1999).

Mostert, qui jouait auparavant dans les unités spéciales, a fait la majorité du travail pour les 49ers. Il a déjà été libéré sept fois par une équipe de la NFL et n'avait porté le ballon que huit fois à ses trois premières saisons dans la ligue.

Il est toutefois devenu un élément-clé de la meilleure équipe de la Nationale cette saison, menant les 49ers au chapitre des verges au sol (772).

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports