•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Astros sanctionnés pour vol de signaux : Abraham Toro sous le choc

Deux hommes discutent sur un terrain.

AJ Hinch et Jeff Luhnow

Photo : Getty Images / Bob Levey

Diane Sauvé

Le joueur de troisième but des Astros de Houston Abraham Toro avait déjà reçu dans la journée de lundi un courriel du propriétaire de l’équipe prévenant les joueurs d’une annonce imminente du baseball majeur. 

Quand la nouvelle est tombée, il avoue avoir été surpris par l’ampleur de la chose.

« J’étais sous le choc », a-t-il confié mardi à Radio-Canada Sports.

Vrai que jamais dans l’histoire du baseball majeur, une équipe n’a été punie de la sorte.

Rappelons que le directeur général Jeff Luhnow et le gérant AJ Hinch ont été congédiés par les Astros, lundi, après l'annonce de leur suspension d'un an par le baseball majeur pour vol de signaux en 2017 et en 2018.

En plus d’une amende de 5 millions de dollars, l’équipe perd aussi ses choix de premier et de deuxième tours en 2020 et en 2021. 

Abraham Toro s’attendait à des amendes et à des suspensions, mais pas à la perte des choix au repêchage.

« Avec le repêchage, ça atteint un autre niveau. C'est un peu sévère selon moi, confie-t-il. Ça va faire mal. (Perdre) les deux prochaines années, ça peut tellement nuire à une organisation. C'est vraiment ton meilleur talent. Ça va vraiment être difficile. »

Ses coéquipiers des ligues mineures dans le AA et le AAA avaient des questions pour lui. Mais Toro n’en sait pas plus. Il n’a rien vu d’anormal ni entendu de coups de bâton sur une poubelle (une méthode utilisée par l’équipe pour transmettre aux frappeurs les signaux volés à l’adversaire).  

Il n’était pas encore avec les Astros en 2017 et en 2018, mais il sent bien que ce scandale de signaux volés éclabousse tout le monde, lui aussi. 

« Tu ne veux pas être reconnu comme membre d’une organisation qui triche. C’est sûr que je suis un peu déçu. L'image des Astros n’est pas vraiment bonne en ce moment. Même moi, qui n’étais pas dans l'équipe, je vois les commentaires : "Ah oui, l’équipe triche." C’est vraiment plate d'entendre ça. »

Abraham Toro se dit aussi surpris d’apprendre la tricherie que son gérant AJ Hinch a permise. Un entraîneur pour qui il avait beaucoup d’estime.

« C’est un super bon gars, un leader, un bon coach, dit-il. Il savait comment parler aux joueurs. Moi, je l'aimais beaucoup. C'est sûr que c’est plate. Moi, je n'ai rien vu. Je n'ai jamais pensé qu'il aurait pu faire quelque chose comme ça. »

Si les opinions sont partagées quant aux sanctions imposées aux Astros de Houston, certains considèrent que l’équipe devrait être dépouillée de son championnat de 2017. Abraham Toro n’est pas du même avis. Il croit que la perte des choix au repêchage est déjà un bon message aux autres équipes du baseball. La sanction est suffisamment dissuasive, à son avis.

Chose certaine, son équipe et son sport connaissent des heures sombres. Un oeil au beurre noir pour le baseball et les Astros? « Oui, c’est sûr », admet-il.

Le baseball majeur est un sport où les fans sont parmi les plus âgés. Si tu es un jeune et que tu entends des commentaires comme ça sur le sport, c'est dur d'accrocher.

Abraham Toro, troisième-but des Astros de Houston
Il finit son élan au bâton.

Abraham Toro frappe son premier circuit dans le baseball majeur, le 29 août 2019, contre les Rays de Tampa Bay, au Minute Maid Park de Houston.

Photo : Getty Images / Tim Warner

Les Astros se retrouvent ainsi sans gérant et sans directeur général à un mois de l’ouverture du camp. Mais ça ne semble pas déstabiliser pour autant Abraham Toro.

Il quittera le Québec dans trois semaines avec un objectif bien clair : se tailler une place avec le grand club.

Mais auparavant, ironie du sort, le joueur de 23 ans s’envolera mercredi vers Houston pour participer à une tournée promotionnelle avec les Astros.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !